Covid-19 : l’Italie rend obligatoire le passe sanitaire pour tous les salariés du public et du privé

Aucun pays n’avait encore rendu le passe sanitaire obligatoire pour tous ses salariés. Le gouvernement italien a approuvé, jeudi, un décret contraignant tous les travailleurs du secteur public et privé à présenter une preuve attestant d’une vaccination, d’un test négatif ou d’une guérison récente du Covid-19.

L’Italie est devenu le premier pays européen à rendre obligatoire le passe sanitaire pour tous les salariés. Ce projet de “passeport vert” pour lutter contre le Covid-19 a été présenté et approuvé, jeudi 15 septembre, en conseil des ministres.

Le décret devrait entrer en vigueur le 15 octobre et concernera les salariés du secteur public comme du privé.

Ce passe sanitaire italien prendra la forme d’un certificat numérique ou papier attestant que son titulaire a reçu au moins une dose de vaccin, a été testé négatif ou a récemment contracté la maladie et n’est plus contagieux.

Le “passeport” sanitaire a été conçu à l’origine pour faciliter les déplacements entre les pays de l’Union européenne, mais le gouvernement du Premier ministre, Mario Draghi, a élargi son utilisation afin d’encourager chacun à se faire vacciner.

Les salariés sans passe risquent une perte de salaire et une amende

Ceux qui ne présenteront pas un laissez-passer valide seront suspendus sans rémunération, mais ne seront pas licenciés. Les salariés qui se rendront au travail sans ce passe sanitaire se verront infliger une amende pouvant atteindre 1 000 euros.

L’Italie enregistre le deuxième plus grand nombre de morts du Covid-19 en Europe après la Grande-Bretagne, avec plus de 130 000 personnes décédées depuis l’apparition de la pandémie. Seulement 68 % de sa population bénéficie d’une vaccination complète.

Avec France24

Plan Togo Sommet

Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Coronavirus : une Nigériane promet de ne pas quitter le laboratoire avant d’avoir trouvé un remède