Covid-19 : un garçon de 10 ans amputé des mains et des jambes

Dae’Shun Jamison, un garçon de 10 ans, se bat pour sa vie après avoir connu de rares complications dues à une infection à la Covid-19, qui a conduit à l’amputation de ses jambes et de ses mains.

Selon un « GoFundMe » mis en place par sa mère, Brittney Autman, le garçon est hospitalisé depuis fin décembre après avoir été diagnostiqué positif à la Covid-19. Peu après avoir été infecté, Dae’Shun a développé le syndrome inflammatoire multisystémique, une condition où de différentes parties du corps de l’enfant, comme le cerveau, le cœur et les poumons, s’enflamment.

Cela peut provoquer des symptômes tels que fièvre, douleurs abdominales, vomissements, diarrhée, douleurs cervicales et fatigue

Les médecins de l’hôpital pour enfants Helen Devos ont ensuite placé Dae’Shun sur une machine d’oxygénation extracorporelle par membrane (ECMO), qui aide les patients dont le cœur et les poumons sont défaillants en pompant l’oxygène dans tout le corps.

La WXMI, filiale de FOX, a déclaré que Dae’Shun ne présentait initialement aucun signe de Covid-19, mais qu’il avait développé des symptômes de MIS-C deux semaines après avoir été infecté.

« Ils disent de ne pas questionner Dieu, mais je ne comprends pas, pourquoi mon fils ? », a déclaré Autman, qui a également une fille de 7 ans. « Je ne voudrais pas que cela arrive à l’enfant de quelqu’un d’autre, mais pourquoi moi ? »

Le 15 janvier, Dae’Shun a été amputé de la jambe droite, et la famille a été informée qu’il devrait se faire enlever d’autres membres dans quelques semaines.

« Il a compris à son réveil que sa jambe ne sera plus la même », a écrit Autman dans une mise à jour sur la page des dons, mise en place pour aider à payer les factures médicales de la famille. « Dae’Shun s’est complètement effondré en larmes, ce qui m’a affectée de tant de façons que je ne peux pas croire que cela arrive vraiment à mon bébé ».

Les mains de Dae’Shun ont été endommagées en raison d’un manque de circulation sanguine suite au succès de la procédure, et la décision a été prise d’amputer les deux extrémités et la jambe restante le 22 février.

Plus d'articles
5000 professeurs certifiés dès la rentrée scolaire