CPI : encore un Africain devant les juges ce vendredi 25 janvier

Livré par la France à la cour Pénale internationale Internationale (CPI)Patrice-Edouard Ngaïssona, ex chef anti-balakas et patron de la fédération de football centrafricain comparaîtra pour la première fois, ce 25 janvier, apprend-on.

CPI : encore Africain devant les juges ce vendredi janvier
Patrice-Edouard Ngaïssona

« La première comparution de Patrice-Edouard Ngaïssona devant la Chambre préliminaire II de la Cour pénale internationale aura lieu le vendredi 25 janvier 2019 à 14 h 30 (heure locale de La Haye) en salle d’audience I. La Chambre préliminaire II est composée du juge Antoine Kesia‐Mbe Mindua, juge président, de la juge Tomoko Akane et du juge Rosario « précise le communiqué dont une copie est parvenue à KOACI.COM.

Arrêté en France, M. Ngaïssona a été transféré à la CPI mercredi 23 janvier 2019, pour des crimes contre l’humanité et crimes de guerre présumés qui auraient été commis en République Centrafricaine.

Ancien businessman centrafricain, M. Ngaïssona se présentait en 2014 comme l’un des coordonnateurs des ex anti-balaka et aurait joué un rôle majeur durant la crise centrafricaine.

Il avait été élu en février 2018 au comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF). Il est aussi président de la Fédération centrafricaine de football.

Plus d'articles
Lutter contre la sous-alimentation au Togo: une priorité du gouvernement!