in ,

CPI : les conseils de Fatou Bensouda à son successeur

Après dix (10) ans à la tête du bureau du procureur général de la Cour pénale internationale (CPI), la Gambienne Fatou Bensouda cède sa place en juin prochain. A six (6) mois de la fin de son mandat, l’ancienne ministre de Yahya Jammeh, 59 ans, donne quelques conseils à son potentiel successeur dans un long entretien accordé à Jeune Afrique ce jour.

Pour la procureure qui a traité des dossiers très délicats lors de son mandat, et même actuellement sous des sanctions américaines, son successeur ne doit jamais oublier les victimes des crimes malgré les intimidations de certains Etats.

« En tant que procureur, nous avons une énorme responsabilité envers les victimes de crimes terribles. Elles attendent beaucoup de nous », a-t-elle indiqué.

« Quelle que soit la personne qui me remplacera, je lui conseillerais aussi d’être extrêmement prudente, parce qu’à ce poste, quoi que vous fassiez, on vous reprochera de le faire pour des raisons politiques. Évidemment, ça n’est pas le cas : le procureur agit en conformité avec la loi, avec le statut de Rome et avec ce que nous disent les preuves », a-t-elle poursuivi.



« Mais il est primordial de se tenir à l’écart de toute considération politique et de n’être guidé que par le droit. La crédibilité de la Cour en dépend, et c’est la ligne de conduite que je me suis appliquée à suivre pendant toutes ces années », ajoute-t-elle.

Les candidats en lice

Il est à noter que le nom du successeur de Fatou Bensouda sera connu en fin de cette année. 4 candidats sont en lice notamment le Nigérian Morris Anyah, l’Ougandaise Susan Okalany, l’Irlandais Fergal Gaynor et le Canadien Richard Roy.

Selon une règle implicite qui régit la Cour, ce poste reviendrait pour chaque mandat à une région du monde de façon tournante. Aussi, après l’Argentin Luis-Moreno Ocampo (sud-américain) et la Gambienne Fatou Bensouda (Africaine), on s’attend fort probablement à un Occidental pour occuper ce poste.

Une fois le candidat choisi, le nouveau procureur de la Cour pénale internationale (CPI) prendra fonction le 15 juin 2021.




Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Selena Gomez : «c’était ma première fois »

Le président de la FIFA testé positif au coronavirus