CPIA, pour améliorer le cadre de vie des Togolais

cpia-pour-ameliorer-le-cadre-de-vie-des-togolaisLe Country Policy and Institutions Assessment (CPIA) en coordination avec le Centre autonome d’études et de renforcement des capacités pour le développement au Togo (CADERDT), et avec l’appui de la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF),  ont rendu public, ce mercredi 30 novembre à Lomé, les résultats du 3ème rapport annuel d’auto-évaluation des politiques publiques et institutionnelles du Togo.

Réalisé par 60 évaluateurs nationaux issus de l’administration publique, du secteur privé et des organisations de la société civile, ce rapport est subdivisé  en quatre (04) grandes sessions. Il s’agit notamment des sessions de la gestion économique, des politiques structurelles, des mesures d’inclusion et d’équité sociale et de la gouvernance.

Selon le rapport, le Togo depuis 2015, connait une stabilité sur le plan macroéconomique. Ceci a permis l’évolution constante des activités économiques et l’intégration effective du pays aux organisations sous-régionales et internationales.

Il révèle également que le Togo a fait des efforts en matière de préservation de l’environnement, du changement climatique et de l’amélioration du cadre de vie des populations, à travers la mise en place des infrastructures socio-communautaires.

Sur le plan social, les programmes et projets de développement exécutés dans le cadre de la promotion de l’emploi, de la finance inclusive et du développement communautaire ont permis de réduire l’incidence de la pauvreté de 58,7% en 2011 à 55,1% en 2015. Soit une baisse de 3% de la pauvreté.

Quant au secteur bancaire, le rapport montre que les ressources bancaires connaissent une hausse de 7,1% entre 2014 et 2015, permettant un accroissement de la rentabilité bancaire de 17,6% et un taux de bancarisation estimé à 19,6% contre 17,1% en 2014.

Selon la Directrice du CADERDT, Odile Gnassingbé,  ce processus d’évaluation permet de mesurer les capacités des pays par des évaluateurs nationaux dans le but de déceler les secteurs qui nécessitent des renforcements de capacités, afin d’aboutir à des propositions de réformes dans les domaines ciblés.

Plus d'articles
Togo: la princesse de Doufelgou, Santy Dorim, de retour avec un nouvel album !