Crise au Mali : “La transition a fait des avancées”, rassure Zeïni Moulaye, Ministre des affaires étrangères

Le Ministre Malien des affaires étrangères Zeïni Moulaye s’est réjouit des avancées de la transition dans son pays, au terme des échanges de la 2e réunion du Groupe de soutien à la transition au Mali (GST – Mali), ce lundi 08 mars à Lomé.

Après l’ouverture dans la matinée par le Chef de l’État Togolais Faure Gnassingbé, les différents participants se sont retrouvés pour discuter des recommandations à suivre dans le processus d’un retour à la stabilité sociopolitique au Mali.

Et les échanges ont visiblement été fructueux, tant le Ministre des affaires étrangères Malien Zeïni Moulaye, s’en est réjoui. Il a d’ailleurs annoncé la tenue d’une troisième réunion en juin prochain. Le ministre a également évoqué les élections présidentielles et le cas de la CENI malienne.

“Nous avons eu des débats très fructueux sur toutes les questions. Aucune n’a été larguée ni mise à côté. Nous avons fait l’état des lieux depuis notre première rencontre le 30 novembre dernier à Bamako. Et nous nous sommes rendus compte qu’il y a des avancées merveilleuses et extraordinaires”, a déclaré l’ancien ministre des transports et du tourisme.

“Nous avons aussi noté quelques difficultés qui ont été rencontrées et pour lesquelles nous avons très vite trouvé des solutions. Nous allons poursuivre dans ce processus avec la troisième session qui se tiendra à Bamako au mois de juin prochain.”

“Ici déjà, des annonces ont été faites sur le plan de l’appui à la transition au Mali. Ce sont les élections présidentielles qui intéressent tout le monde. Elle aura lieu en principe au mois de mars 2022. Le calendrier n’a pas encore été complètement calé actuellement, mais il y a des consultations et concertations”, rassure Moulaye qui dément toute rumeur de dissolution de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

“La CENI n’a pas été dissoute. Ce sont les membres qui ont démissionné parce que leur mandat est terminé. Dans la législation malienne, la CENI est un organe qui existe depuis 1991 et suit les élections. Et à l’occasion des prochaines élections, il y aura une nouvelle CENI qui comprendra à la fois des représentants de l’administration, ceux de la classe politique et d’autres de la société civile.”

“Nous pouvons dire que la transition a fait des avancées au Mali. Merveilleusement, le Mali avance la tête haute et nous avons l’espoir de pouvoir tenir cette transition dans les délais qui ont été impartis aux membres du gouvernement conformément aux engagements du gouvernement du Mali vis-à-vis de la CEDEAO et au reste de la communauté internationale”, a-t-il conclu.

Plus d'articles
Décès de Carlos do Carmo, “La voix de Lisbonne”