in

Crise au Mali : Macky Sall demande une clémence sur les sanctions économiques

La réunion urgente des chefs d’État de la Cedeao sur la crise au Mali a accouché de sanctions. Parmi celles-ci, l’arrêt de tous les flux et transactions économiques, financières et commerciales, « à l’exception des denrées de première nécessité, des médicaments, du carburant, et de l’électricité ». La Cedeao a décidé de la « mise en œuvre immédiate d’un ensemble de sanctions contre tous les militaires putschistes et leurs partenaires et collaborateurs ».

Etats-Unis : les sanctions contre Huawei vont se durcir

 

Tout en condamnant le coup d’État au Mali, Macky Sall appelle l’institution sous-régionale à réapprécier les sanctions annoncées pour tenir compte des impératifs humanitaires.

Une caméra installée par le mari de sa meilleure amie la filmait dans sa douche

 

« Dans cette perspective, les denrées de première nécessité, les produits pétroliers et les produits pharmaceutiques ne devraient pas être concernés par l’embargo », a annoncé la présidence de la République du Sénégal. Ceci donnera une bouffée d’oxygène aux populations maliennes qui vivent durement cette crise.




Ad Nunyalab


Ad Nunyalab

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

LDC : l’arrêté interdisant le port des maillots du PSG à Marseille abrogé

Brésil : quand Bolsonaro confond un homme de petite taille avec un enfant