Crise en Guinée : un nouveau médiateur de la Cedeao désigné

 Le 61e sommet de la conférence des chefs d’État de la CEDEAO s’est tenu ce dimanche 3 juillet à Accra. D’importantes décisions ont été prises.

À la suite de la levée des sanctions économiques contre le Mali, la CEDEAO décide de s’inscrire dans le dialogue avec Conakry en écartant pour le moment le spectre des sanctions, même si la Guinée demeure toujours suspendue de ses instances.

Après le rejet du choix de Mohamed Ibn Chambas comme médiateur pour la Guinée, les chefs d’Etat de la Cedeao ont finalement porté samedi leur choix sur l’ancien président béninois Thomas Boni Yayi, apprend-on.

La désignation de Boni Yayi comme principal médiateur de la CEDEAO pour la transition politique en Guinée est l’une des principales conclusions

L’ancien président du Bénin aura la lourde responsabilité de concilier les positions entre l’organisation sous-régionale et le Comité National du rassemblement pour le développement (CNRD) sur le chronogramme de la transition guinéenne.

Sera-il accepté ou récusé tout comme Ibn Chambas, par l’homme fort de Conakry, le Colonel Mamadi Doumbouya ? Parviendra-il à convaincre les militaires de renoncer aux 36 mois déjà actés par eux ?

Similaires