Crise migratoire et changements climatiques

Copyright : Iomfrance
Copyright : Iomfrance

Dans la longue liste des causes migratoires, les effets  du changement climatique, lesquels occasionnent une récurrence des catastrophes prend de plus en plus de l’ampleur.

Une situation qui ne laisse pas indifférents six États de l’Afrique de l’Ouest. Ces États   cherchent dès lors  à s’accorder de concert sur un mécanisme unique de gestion des flux  migratoires.

À cet effet, des délégués venus du Bénin, de la Guinée-Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo sont réunis depuis ce mardi 20 octobre à Lomé, et ce pour trois jours pour une consultation sous-régionale sur les impacts migratoires résultant des dégradations environnementales.

Il s’agira non seulement d’un mécanisme de gestion des réfugiés climatiques dépourvu d’humanisme, mais aussi et surtout le respect des droits fondamentaux et dignités de ces derniers, a précisé M. Dominique Babaké, Secrétaire technique du comité de coordination et de suivi des activités de migrations et de développement au Togo.

Par ailleurs, cette rencontre servira de cadre de partage d’expériences didactiques et d’actions réussies en faveur de la protection des populations en déplacement massif et forcé lorsqu’elles sont victimes de catastrophes naturelles.

Les recommandations formulées au sortir de cette rencontre, seront proposées et ensuite intégrées dans l’agenda mondial de protection des personnes déplacées sous l’impact des changements climatiques.

Firmine Mignanou

Golden Tulip Ad

Togocom Night Gift

Togocom Night Gift
Plus d'articles
Entretien d’embauche : top 10 des questions les plus étranges jamais posées en France