Crédit photo : Paris match

Cristiano Ronaldo : les folles anecdotes de jeunesse de la star

Plus besoin de présenter l’impressionnant palmarès de Cristiano Ronaldo ! A 36 ans, le Portugais aux Cinq Ballon d’Or, cinq Ligue des Champions, un Euro, sans compter les nombreux titres nationaux n’a pas encore dit son dernier mot.

La star a encore faim de titres et fera toujours usage de sa méthode habituelle pour atteindre ses objectifs : le travail. Depuis sa tendre enfance, il en a fait son credo et n’en démord pas, comme l’a confié Regis Dupont, auteur de l’ouvrage ‘101 fois Ronaldo’, lors de son passage dans l’After Foot sur RMC. Il est revenu sur certaines anecdotes présentes dans son livre et qui ont marqué la jeunesse de CR7.

“Quand son parrain lui amène des cadeaux comme des voitures électriques, des supers cadeaux vraiment, cela ne l’intéresse pas, a raconté l’auteur de l’ouvrage 101 fois Ronaldo sur le phénomène lusitanien. Il pleure parce qu’il veut un ballon. Il n’a que le foot.”

“Très jeune, relativement jeune au début de l’adolescence, les gens du quartier le voient courir avec des trucs autour des chevilles et se disent : ‘Mais qui c’est ce taré?’ Il avait des poids aux pieds pour courir”, a expliqué l’auteur sur RMC. Cristiano a toujours fixé la barre très haut ! “Il devait avoir onze, douze ou treize ans. Il a toujours voulu être plus fort. Certainement au départ parce que c’était un enfant maigre et chétif donc il voulait prendre du muscle. Mais il a toujours voulu être le meilleur.”

En conjuguant sa soif de réussite à son éthique de travail, il a pu faire cet incroyable parcours, loin d’être achevé d’ailleurs, échelonné de trophées et de records, perfectionner son jeu et rester au sommet du football mondial pendant plus de dix ans.

“Au début c’est un dribbleur qui est même très très énervant pour ses coéquipiers car il ne file jamais le ballon et préfère faire le beau qu’être efficace, a encore avancé Régis Dupont. On se dit que cela va avoir une limite. A partir de 2008 quand il est Ballon d’or, il s’est demandé comment être encore meilleur. […] Derrière c’est parti, il a arrêté de dribbler et n’a plus pensé qu’à marquer quand il est arrivé au Real.”

Avec Rmcsport.bfmtv.com

Plus d'articles
Le réseau électrique de Gblainvié désormais opérationnel