Culture : de la fiction pour rassembler les Togolais autour du ‘patrimoine urbain agonisant’

Les humains sont de passage sur terre, mais les lieux restent. Créer une histoire, raconter une fiction à partir d’un lieu, ceci parait ambigu mais c’est aussi simple. Prenons trois auteurs, 3 lieux différents, une création théâtrale en une soirée et le tour est joué.

Culture  de la fiction pour rassembler les Togolais autour du ‘patrimoine urbain agonisant’ (1)
De gauche à droite, Mawussi Agbedjidj, Stan Sitou, Sarah Mouline, Sedjro Giovanni Houansou

Pour une première au Togo, bienvenue à « La fabrique de Fictions ». Une initiative du Laboratoire de recherche artistique au Togo, ‘La fabrik’. Le projet s’étale sur deux ans. La première étape, en cours, consiste à la résidence d’écriture dramatique. La deuxième année sera consacrée au festival, aux créations théâtrales, à la représentation.

Les auteurs auront deux semaines, notamment du 9 au 22 mars pour écrire une histoire sur des endroits de Lomé. Et au bout de ces deux semaines, ils vont travailler avec des comédiens pour mettre en voix leurs œuvres. La soirée de restitution des textes en cours d’écriture se déroulera le 22 mars à la médiathèque de l’Institut Français du Togo.

Culture  de la fiction pour rassembler les Togolais autour du ‘patrimoine urbain agonisant’ (1)
Pour une première au Togo, bienvenu à la « La fabrique de Fictions ». Une initiative du Laboratoire de recherche artistique au Togo, ‘La fabrik’

Lire aussi: Togo/12e édition du Festival FILBLEU : des ouvrages de Tierno Monenembo et Cheikh Hamidou Kane à l’honneur

L’objectif d’un tel évènement dans la capitale togolaise est de ‘donner la parole ‘ aux patrimoines culturels (matériels ou immatériels) de la ville de Lomé, les mettre en valeur. Il s’agit de ‘créer de l’espoir, de la matière sur laquelle la société peut s’appuyer pour évoluer, passer à une autre étape ‘, a confié M. Stan Ayi Sitou, directeur de ‘La Fabrik’.

Culture  de la fiction pour rassembler les Togolais autour du ‘patrimoine urbain agonisant’ (1)
Collage: Stan Sitou, Sarah Mouline, Sedjro Giovanni Houansou, Mawussi Agbedjidji

Au nombre de trois, les auteurs se dévoilent. Le dramaturge Togolais Mawussi Agbedjidji, le Béninois Sèdjro Giovanni Houansou et la Franco-Marocaine Sarah Mouline. Pour cette dernière, c’est une histoire de rencontres; ‘une rencontre avec un lieu, de cette rencontre va naître un texte, autour de ce texte, on va rencontrer des comédiens et après, on va rencontrer le public, ce qu’on fait assez rarement’, a-t-elle laissé entendre souriante.

Outre la résidence d’écriture et la soirée de restitution, sont organisées des rencontres avec les scolaires notamment ceux du collège St Joseph, du Collège Protestant et du Lycée Français de Lomé.

La première édition de ‘La Fabrique de Fictions’, a pour cible toute la population de Lomé. 

Plus d'articles
Togo : Les « forces vives de la nation » parlent de gouvernance partagée