Culture : Alpha Blondy, Tiken Jah Fakoly…voici les origines insoupçonnables des dreads que les reggaemen portent sur la tête

Les dreads sont une coupe de cheveux que les artistes reggae en majorité ont sur la tête. En Jamaïque, le terme dreadlocks fut enregistré pour la première fois dans les années 1950 comme un terme désobligeant lorsque le Young Black Faith, un premier mouvement rastafari prit naissance auprès des pauvres marginalisés de la Jamaïque au cours des années 1930. 

Ils cessèrent de copier la coiffure particulière de Haîlé Sélassié 1er et commencèrent à porter des dreadlocks à la place. Il fut dit qu’ils avaient l’air « effrayants » avec leurs locks, ce qui donna plus tard le nom moderne de dreadlocks pour cet ancien style. 

Différentes théories existent autour de l’origine des dreadlocks chez les rastafaris

Quelques sources retracent les dreadlocks rasta au temps où les Indiens arrivèrent en Jamaïque pour travailler comme ouvriers à la fin du xixe siècle. 

D’autres pensent que les premières feedbacks rasta furent dérivées des locks des Mau Mau, un groupe de rebelles s’opposant contre le colonialisme britannique au Kenya pendant les années 1950. 

Cependant, la plupart des rastafaris expliquent que leurs dreadlocks proviennent d’un des trois vœux de Nazarite, dans le livre des nombres, le quatrième des livres du Pentateuque. 

Les Nazarites qui portèrent des dreadlocks et qui furent mentionnés dans la Bible incluent les Nazarites Samuel, Jean le Baptiste et probablement la figure biblique la plus connue avec des cheveux emmêlés, Samson, qui, d’après les Saintes Écritures, eut sept locks et perdit sa grande force lorsqu’elles furent coupées. 

Les dreads ont diverses origines, mais ce qu’il faut retenir c‘est que cette chevelure a inspiré bon nombre d’artistes et autres acteurs culturels.

Similaires