Cybersécurité : Accepter les cookies est-ce une mauvaise chose ?

Les cookies sont de petits fichiers texte envoyés par le site web que vous visitez à l’ordinateur ou à l’appareil que vous utilisez. S’ils sont acceptés, ces fichiers sont stockés sur le navigateur web de votre appareil. Ils peuvent alors suivre et collecter des données à partir de votre navigateur, en renvoyant ces données au propriétaire du site web.

Accepter les cookies est-il une mauvaise chose ?

Cela dépend du site Web. Tout dépend de qui aura accès à vos données et de ce qu’il en fera, et si le fait de les refuser affectera votre capacité à utiliser ce site. N’oubliez pas que tous les cookies ne sont pas identiques. Certains sont placés par les premières parties, comme les sites que vous visitez, tandis que d’autres sont placés par des tiers, comme les annonceurs.

Pourquoi les sites Web vous demandent-ils d’accepter les cookies ?

Les sites web sont de plus en plus nombreux à vous demander d’accepter les cookies. La raison en est une loi sur la protection de la confidentialité des données qui régit le suivi et la transparence des données en ligne.

Cette loi sur la protection de la confidentialité des données est connue sous le nom de règlement général européen sur la protection des données (GDPR), qui est devenu exécutoire en mai 2018. La législation GDPR exige que toutes les multinationales fournissent un opt-in par lequel les propriétaires de sites web reçoivent la permission d’un utilisateur d’utiliser des cookies avant qu’ils puissent être stockés sur les navigateurs web d’un utilisateur. Cet opt-in est conçu pour donner aux utilisateurs un plus grand contrôle sur leurs données, sachant que des informations sont collectées s’ils donnent leur consentement à cette collecte de données.

La non-conformité d’un propriétaire de site web peut entraîner des amendes. Cette violation légale potentielle a conduit un plus grand nombre de sites web à envoyer des notifications de cookies pour s’assurer qu’ils sont en conformité.

Avec TechenAfrique

Plus d'articles
TF1 condamné pour licenciement abusif, travail dissimulé et discrimination