Davido : la star envoie une pétition à la CPI pour inculpation du président Buhari

Le Nigeria végète dans un chaos total depuis 10 jours par des jeunes qui ont pris d’assaut les artères des grandes villes du pays pour dénoncer la brutalité policière dont ils sont victimes. Une situation qui a poussé les autorités du pays à décréter un couvre-feu de 24 heures dans la capitale Lagos.

Selon les témoins, le nombre de personnes ayant perdu la vie depuis le début de ces manifestations s’élèverait à au moins 18 personnes. Mais Isa Sanusi le porte-parole de l’ONG Amnesty International, a laissé entendre que « plusieurs manifestants ont été tués, et qu’ils cherchent à savoir exactement combien ».

Face à la montée de la violence au Nigeria, le chanteur Davido s’est révolté contre le président nigérian Muhammadu Buhari dans une publication sur son compte Instagram.

« Cour pénale internationale : pétition pour que le président Buhari soit inculpé devant la CPI pour crimes contre l’humanité, signez la pétition », a-t-il écrit sur les réseaux sociaux.

Dans une autre publication, le chanteur a révélé que « les responsables de la sécurité du gouvernement nigérian ramassent des voyous pour attaquer les manifestants ou agir comme s’ils faisaient partie des manifestants pour provoquer des perturbations ».

Plus d'articles
« Mon père a envoyé 50 policiers pour m’arrêter lors de mon premier concert », les confidences de Davido sur ses débuts (vidéo)