in ,

De nouvelles accusations renforcent le dossier du procès contre R. Kelly

R. Kelly

Le 13 février, une nouvelle accusation est venue renforcer le dossier du procès fédéral contre R. Kelly, chanteur à l’origine de la chanson «I believe I can fly».

Togo : le Ministère des Postes, de l’Economie Numérique et des Innovations Technologiques recrute (17 février 2020)

Dans le dossier d’accusation, la victime présumée est identifiée comme « mineure n°6 ». Elle aurait rencontré R. Kelly en 1997 ou 1998 quand elle avait 14 ou 15 ans et subi des rapports sexuels avec lui pendant plusieurs années. Dans le même temps, le témoignage d’une victime supposée de 17 ans au moment des faits, a été retiré du dossier.

Autre changement dans ce nouvel acte d’accusation, le parquet requiert maintenant la confiscation de « tous les droits, titres et intérêts sur les actions et tous les autres intérêts de propriété dans [la société de production de R. Kelly] Bass Productions, Ltd », en attendant l’éventuelle condamnation de Kelly.

Meghan Markle lance une nouvelle provocation envers la famille royale (vidéo)

Après des années de soupçon et de non-dits sur les agissements du chanteur de R&B, un documentaire, Surviving R. Kelly, visionné par des millions de personnes, a permis de porter les accusations à l’attention des autorités. Un an plus tard, le chanteur fait face à de multiples charges criminelles.

Avec Slate




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box
Mercato : Le Covid-19 contraindra le FC Barcelone à se séparer de Griezmann

Griezmann : « Je me sens très bien au Barça »

Portugal / Football : Victime d’insultes racistes après son but, Moussa Marega quitte le terrain (Vidéo)