in

Décès de Dj Arafat, puis d’Erickson le Zulu : Safarel Obiang inquiet

L’artiste Couper décaler, Erickson le Zulu a rendu l’âme dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 février à Paris. A en croire les informations recueillies auprès de ses proches, l’artiste souffrait à la fois d’une Hépatite B et d’une cirrhose de foie.

Kim Kardashian : son fils Psalm serait la réincarnation de son défunt père

Il a été hospitalisé depuis quelques jours dans un hôpital à Paris mais n’a malheureusement pas survécu à son mal. Cette triste nouvelle annoncée sur les réseaux sociaux, suscite la réaction des mélomanes et de plusieurs acteurs du showbiz ivoirien dont Safarel Obiang.

Ce dernier dit ne pas comprendre toutes ces pertes qui frappent le Couper décaler depuis un certain temps.

« La mort, qu’est-ce que tu veux au Couper décaler et à la Côte d’Ivoire finalement ? Repose en paix vieux père et merci pour tout ce que tu as fait pour le couper décaler et la musique ivoirienne », a écrit Le Safking sur sa page Facebook.

Togo : En meeting de campagne, Mc Momo profite pour demander une voiture Pajero à Faure Gnassingbé (vidéo)

A l’instar de Safarel Obiang, plusieurs autres artistes ivoiriens ont rendu un hommage au Zulu. On peut citer entre autres l’humoriste Koloko Germain alias Papitou.

Pour rappel, Erickson le Zulu est père de 3 enfants. Il a passé une grande partie de son enfance au Congo avant de venir faire montre de tout son talent en Côte d’Ivoire.

Ce salarié ne parvient pas à se faire payer ses 20 ans de congés non pris, voici pourquoi

Neymar en veut au PSG