Décès d’Hamed Bakayoko : Debordo Leekunfa sort du silence

En effet, l’artiste dénonce une certaine attitude de nos ministres en affirmant qu’ils n’étaient pas reconnaissants, et que Hamed Bakayoko était le seul qui se souciait vraiment des artistes et de la jeunesse. Il affirme également que la disparition du Premier ministre le touche énormément.

« Les ministres de maintenant sont devenus trop méchants ! On dirait des Frustrés et parvenus. Orgueil va les « dja » (imbu de leurs personnes). Genre, ils sont trop Dieu façon là ! Va taper la porte d’un ministre pour qui tu as battu campagne, Mer*** n’est pas sorti appelle moi chien.

Mais HAMBAK seulement, il faisait très fort ! Comme un préféré de notre jeunesse je le voyais en compétition pour les présidentielles futures avec Soro Guillaume Les Blé Goudé Les Jean Louis Billon, les quoi quoi Thiam là etc… Mais bon notre Dieu l’aura décidé ainsi !

Homme comme toi HAMBAK on n’aura plus jamais point final. Comme tout politicien, il avait son côté obscur, mais avec une générosité et un humanisme de 70 % les 30 % on les connait, mais c’est leur game de politique. À chacun son travail !

Il s’est tellement rendu petit, vous l’avez simplifié. Attendons de voir la suite ! WAIT AND SEEQue Dieu veille sur la Côte d’Ivoire ! Va en paix le GOLDEN HAMBAK. Puisse Dieu vous acceptez là-bas !! Si je dis, j’ai pas mal, je mens ! J’ai fini mon deuil. Mettez Dieu dans tout ce que vous faites, car moi seul Dieu me gère ».

On comprend tout à fait la douleur que récent actuellement l’artiste, puisque Hamed Bakayoko, loin de l’homme politique qu’il était, n’hésitait pas à venir en aide aux artistes ivoiriens et surtout à la jeunesse.

Avec afriqueshowbiz.com

Plus d'articles
Stars : Rihanna accusée d'avoir propagé des maladies sexuellement transmissibles
Stars : Rihanna accusée d’avoir propagé des maladies sexuellement transmissibles