in ,

Démocratie en Afrique : Macron désigne 3 présidents comme des modèles

La question de la démocratie en Afrique n’a pas échappé à la longue interview accordée par le président Emmanuel Macron à Jeune Afrique cette semaine.

Et pour qu’elle s’enracine en Afrique, il faut des role models, a-t-il indiqué. « L’Éthiopien Abiy Ahmed en est un, le Ghanéen Nana Akufo-Addo aussi. C’est important de montrer que l’on peut avoir moins de 65 ans et devenir président. Ou que l’on peut quitter le pouvoir sans problème, comme le Nigérien Mahamadou Issoufou », a-t-il poursuivi.

« Le point clé, derrière tout cela, c’est le statut des anciens présidents », a insisté le président Emmanuel Macron.

« L’un des chantiers que l’UA doit régler, c’est de rassurer les dirigeants en leur expliquant ce qu’ils deviendront quand ils ne seront plus au pouvoir. Beaucoup de ceux qui s’y attardent éprouvent au fond une espèce de peur panique à l’idée de ne plus pouvoir rester dans leur pays, de ne plus avoir de statut ou à l’idée qu’eux ou leur famille aient des ennuis judiciaires », ajoute-t-il.






Ad Banque Atlantique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Diplomatie : le Tchad nomme un nouvel ambassadeur en France

Ce voleur de téléphone a mal choisi sa victime