La mort tragique d’Arafat DJ survenue le lundi 12 août 2019 continue de choquer les Ivoiriens. A 33 ans, Houon Ange Didier, de son vrai nom, quitte la terre des hommes au moment où il était au sommet de son art. La disparition du Yorobo a attristé le monde de la culture, mais aussi celui de la politique.

Arafat dj sans pitié pour Serey Dié: ''J'ai perdu de l'argent à cause de toi''



Les acteurs du monde politique ne sont pas restés indifférents à la mort précoce d’Arafat DJ. “Tragique décès d’une star fauchée en pleine gloire. Je compatis à la douleur de sa maman Tina Spencer et au désarroi de toute la jeunesse ivoirienne et africaine. Adieu l’artiste !”, s’est exprimée Danièle Boni Claverie sur sa page Facebook.

Kouadio Konan Bertin a adressé ses condoléances à la famille d’Arafat DJ et à la nation entière avant d’ajouter que la Côte d’Ivoire a perdu “un grand homme”.

Lire aussi: Décès tragique de DJ Arafat : l’émouvant message d’A’salfo

Depuis La Haye, Charles Blé Goudé a été secoué par la disparition d’Influenmento. “Comme de nombreux Ivoiriennes et Ivoiriens, l’annonce de ta disparition brutale m’a foudroyé et m’a déchiré le cœur. En plus de ton talent, tes coups de gueule, comme ceux de Mohaned Ali, nous manquent déjà. YÔRÔBÔ, à cette jeunesse orpheline de toi depuis ce matin, tu laisses en héritage, le gout du défi et la rage de vaincre. YÔRÔBÔ, de là où tu es, saches que tu as vécu utile. Hélas, la vie, on n’en sort jamais vivant. Une étoile en passe de devenir une lune s’est malheureusement éteinte. YÔRÔBÔ, nous te pleurons, toute la Côte d’Ivoire te pleure”, a écrit le président du Congrès panafricain pour l’égalité et la justice des peuples (COJEP).

 La mauvaise nouvelle s’est répandue telle une trainée de poudre. Arafat DJ, victime d’un accident de la circulation dans la nuit du dimanche 11 août, venait de rendre l’âme dans la matinée du lundi. Personne ne veut y croire. Ses fans prient pour que cette information soit une fake news ou un buzz créé par leur idole. Malheureusement, la réalité est là, dure, insupportable, terrible. Arafat DJ a rangé le micro et la table de mixage pour s’endormir à jamais.

Lire aussi: Afrique : le monde du showbiz pleure Arafat Dj

C’est la consternation dans le monde du showbiz ivoirien, et même africain. Le Daishikan n’est plus. Comment y croire ? Arafat DJ venait juste de faire vibrer les amoureux de sa musique lors d’un concert le samedi 10 août. C’était l’ultime communion du fils de Tina Glamour avec les “Chinois”. Le “président de la Chine” a quitté son trône et s’est couché… pour ne plus se lever.

Peiné par la disparition d’Arafat DJ, Alain Lobognon a exprimé sa tristesse en ces termes : “Un Artiste qui s’en va en pleine jeunesse. Triste pour la Culture ivoirienne. Des générations de Jeunes en deuil. Toute la Côte d’Ivoire en deuil. Adieu Arafat ! Toutes mes condoléances à sa mère, à son épouse et à ses enfants. Que le Seigneur lui ouvre son Royaume.”

Avec afrique-sur7.fr