« Depuis que mon père est mort… » : quand Laura Smet fait de rares confidences sur Johnny Hallyday

Une page de l’histoire du rock’n’roll s’est tournée le 5 décembre 2017, alors que Johnny Hallyday rendait son dernier souffle. Le chanteur, qui s’est longtemps battu contre un cancer, laissait derrière lui des fans dévastés, mais surtout un clan, uni dans un premier temps pour les funérailles nationales à la Madeleine, puis à Saint-Barthélémy, où le Taulier est enterré.

Pourtant, les choses ont pris un tournant inattendu quelques semaines plus tard, alors que Laura Smet avait décidé de saisir la justice, contestant le testament de son père, qui la déshéritait totalement elle et son grand frère David Hallyday. S’en est suivie une guerre médiatico-judiciaire qui opposait deux enfants aînés de Johnny, et Laeticia Hallyday, sa dernière épouse, déterminée à protéger ce qu’elle estimait être les dernières volontés de son mari.

Depuis, les rapports entre Laeticia Hallyday et Laura Smet se sont apaisés, alors que chacune a repris le cours de sa vie après avoir trouvé un accord dans la guerre d’héritage.

Si Laeticia a retrouvé l’amour dans les bras de Jalil Lespert, Laura Smet a quant à elle épousé son compagnon Raphaël Lancrey-Javal, avant d’accueillir leur premier enfant, Léo, en 2020. La comédienne, que les fans pourront retrouver sur les planches à partir du 22 septembre dans la pièce Le Principe d’incertitude, s’est confiée dans Les Echos, dans le cadre d’un entretien paru ce vendredi 16 septembre, sur son besoin de se ressourcer régulièrement au Cap-Ferret, où elle a acquis une maison. L’occasion pour elle de quitter Paris, une ville qui n’a plus la même saveur sans son père. “J’ai une maison dans le Sud-Ouest, j’ai la chance de pouvoir partir dès que je peux avec ma petite famille, c’est un luxe énorme. A Paris, j’ai parfois l’impression d’avoir une couche de poussière sur moi”, a-t-elle confié.

Puis d’ajouter : “Depuis que mon père est mort, je n’aime plus Paris, je ne sais pas à quoi c’est dû, elle me rend triste cette ville. Ce qui n’est pas le cas lorsque je suis face à la mer”, rapporte Voici. Des envies d’ailleurs pour Laura Smet qui semble avoir trouvé son équilibre loin de la capitale.

Similaires