[Dernière minute] Robert Mugabe sera finalement enterré avec les « héros » de la nation

Nouveau rebondissement dans le bras de fer qui oppose la famille du défunt au gouvernement : les proches de Robert Mugabe ont finalement accepté que l’ex-président du Zimbabwe soit enterré au monument dédié aux « héros » du pays, à Harare.

Lire aussi : Togo/Permis de conduire catégorie A : les frais d’établissement d’acte de naissance désormais réduits

Depuis plusieurs jours, le lieu de l’inhumation de l’ex-président faisait l’objet de vives tensions entre sa famille et les autorités. Jeudi, un porte-parole des Mugabe, Leo Mugabe, avait ainsi annoncé que son oncle serait enterré dans son village, conformément aux vœux d’une partie de ses proches et des chefs traditionnels.

Mais vingt-quatre heures plus tard, il a finalement fait volte-face, et indiqué que Robert Mugabe, mort le 6 septembre à l’âge de 95 ans à Singapour, serait inhumé au « Champ des héros ». Ce que réclamait avec insistance le gouvernement de son successeur, Emmerson Mnangagwa.

Lire aussi : Togo : voici la liste de quelques stations-services qui disposent du carburant

 « Oui, je confirme », a déclaré vendredi 13 septembre devant la presse Leo Mugabe. « Ils (les chefs traditionnels) se sont prononcés. S’ils ont dit que l’enterrement aura lieu au « Champ des héros », il faut attendre les détails (…) pour savoir si la cérémonie sera privée ou publique », a ajouté le neveu du défunt.

La date de l’enterrement, initialement prévu dimanche, reste toutefois encore à déterminer. « Il sera inhumé au Champ des héros », a confirmé un des chefs traditionnels, Matare Mudzinge. « Un endroit y sera choisi par les chefs traditionnels et il aura droit à une sépulture différente (…) car il est celui qui a dirigé la lutte qui a libéré ce pays ».

Lire aussi : Togo : la BAD recrute pour ces 4 postes (13 septembre 2019)

Depuis la chute de Robert Mugabe, les relations de l’ex-président et de sa famille avec Emmerson Mnangagwa, qu’il a publiquement qualifié de « traître », ont été notoirement mauvaises.

Avec Jeune Afrique

Plus d'articles
« Vous ne cessez jamais de devenir » : Michelle Obama partage un message aux jeunes filles