in

Des milliards d’appareils menacés à cause de la vulnérabilité du protocole Bluetooth

Des hackers peuvent, d’après le TechSpot, pirater une grande partie des smartphones et ordinateurs portables, en profitant d’une vulnérabilité récemment découverte dans le protocole Bluetooth.

Twitter aide les chercheurs à étudier les tweets sur le coronavirus

Dans un rapport publié par les chercheurs de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne, se révèle une vulnérabilité de Bluetooth. Ce qui va affecter des milliards d’appareils mobiles et des ordinateurs portables.

Baptisée Bluetooth Impersonation Attacks ou (BIAS), la méthode d’attaque est fondée sur deux types de transfert de données sans fil entre les appareils qui sont utilisés dans la technologie Bluetooth Classic: Basic Rate (BR) et Enhanced Data Rate (EDR).

Une fois qu’un hacker met son appareil à portée du vôtre, il commence à espionner une connexion BR ou EDR entre votre appareil et un périphérique apparié par exemple vos écouteurs Bluetooth pour découvrir leurs adresses.

Ensuite, le pirate informatique usurpe l’identité du périphérique ou de l’appareil principal, ce qui signifie qu’il peut à la fois lire les informations du périphérique ou lui transmettre des données.

Zoom : le service de vidéoconférence ultra-populaire est très efficace, mais très mal sécurisé

Dans sa réaction, le développeur de la technologie, le groupe Bluetooth SIG, a déclaré qu’il mettrait à jour la spécification de base Bluetooth dans un proche avenir pour éliminer les connexions inconnues de l’utilisateur.

Singapour : un homme condamné à mort via une visioconférence sur la plateforme Zoom

OMS : le Botswana élu au conseil exécutif