in ,

Des Noirs retrouvés pendus à des arbres aux États-Unis, les familles contestent la piste du suicide

Ces 2 dernières semaines, 3 hommes noirs ont été découverts pendus à des arbres aux États-Unis. La nature de leur décès sème le doute auprès de leurs proches, alors que la police a conclu à des suicides.

États-Unis : un présumé braqueur à genoux abattu par la police

Selon le New York Times, 2 d’entre eux ont été retrouvés en Californie dans des parcs publics : Malcolm Harsch à Victorville le 31 mai, Robert Fuller le 10 juin dans la banlieue de Los Angeles, à Palmdale.

Bien que l’autopsie de Malcolm Harsch, 38 ans, soit terminée, ses proches n’ont pas été informés de la cause du décès. « Nous essayons vraiment d’obtenir plus de réponses sur ce qui s’est passé », a déclaré sa sœur. « Mon frère était tellement aimant, non seulement envers sa famille, mais même envers les étrangers. Ceci ne lui ressemble tellement pas ».

Le 14 juin, un rassemblement a eu lieu à Palmdale en mémoire de Robert Fuller, dont la famille rejette aussi la piste du suicide. Les protestataires réclament que justice soit faite, selon le Los Angeles Times.

[Vidéo] Crash spectaculaire d’une moto volante de la police à Dubaï

Les familles craignent que la rapidité avec laquelle les enquêtes ont été menées camoufle des actes racistes.

La pétition demandant une enquête complète sur la mort de M. Fuller a déjà recueilli plus de 230.000 signatures.

Un 3e décès a aussi eu lieu au nord de Manhattan jeudi dernier, selon le New York Daily News. La police opte pour le suicide.

En outre, la police de l’Oregon a lancé une enquête pour incitation à la haine après qu’un homme noir a trouvé un singe en peluche pendu à un panneau de circulation.



Ad Carte Fidelyo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Des chercheurs français découvrent un nouveau virus qui s’attaque « très probablement » au cerveau

Football : Modric souhaite voir Mbappé au Real Madrid