Des parents végétaliens rendent handicapé à vie leur bébé en le nourrissant avec de l’eau de coco

En Australie, les parents végétaliens d’un bébé de 12 mois souffrant à cause d’eux d’une paralysie cérébrale et de kwashiorkor, un syndrome de malnutrition protéino-énergétique, ont été condamnés par la justice à suivre un traitement psychologique.

Les faits remontent au mois d’août 2018. Les parents avaient choisi d’astreindre leur fille à un régime alimentaire à base de fruits depuis la fin de la période d’allaitement en lui donnant massivement de l’eau de coco.

La fillette, qui ne pesait que 6.040 kg, a été admise aux soins intensifs où elle a passé environ un mois.

Hémorroïdes « coco » : d’où ça vient et comment se soigner ?

Après l’hospitalisation, les médecins ont découvert des ecchymoses et éruptions cutanées, conséquences directes du syndrome de kwashiorkor. Elle saignait également de l’intérieur, avait du sang dans ses selles et un besoin de soutien vital.

Une semaine avant d’avoir conduit sa fille aux urgences, le père de famille s’était déjà inquiété de la dégradation de son état de santé et avait écrit un courriel à une association de végétaliens basée aux États-Unis pour obtenir des conseils.

« Salut, mon enfant d’un an a cessé de vouloir boire et manger et quand elle le fait, elle n’arrive pas à dormir et tousse. Que puis-je faire pour l’aider? Elle suit un régime de fruits. S’il vous plaît, aidez-nous dès que possible », avait-il écrit. Son interlocuteur lui avait alors suggéré de lui faire boire un simple thé destiné à soulager son estomac.

Wejdene insulte un célèbre Youtubeur qui n’aime pas son album

Le couple a évité la prison en se déclarant coupable de négligence ce 28 septembre à la Cour de l’État australien de Victoria.

Ils ont tous deux reçu l’ordre de purger une ordonnance correctionnelle communautaire de 12 mois et d’entreprendre un traitement de santé mentale, a ordonné la juge.

L’enfant, qui a maintenant 3 ans, est handicapé à vie. Sa paralysie cérébrale est causée par la malnutrition subie.

Source : Sputnik

Plus d'articles
Énergie : moins chère et écocitoyenne