in

Des traces d’une espèce humaine inconnue découverte dans l’ADN de certains Africains

2 généticiens de l’Université de Californie, à Los Angeles (UCLA), ont annoncé avoir détecté des traces d’une espèce humaine inconnue dans l’ADN de certains Africains de l’Ouest contemporains. L’étude de ces chercheurs a été publiée dans la revue scientifique Sciences Advances le 12 février.

Il existerait 4 principaux types de vieillissement

Selon les spécialistes, cette espèce se serait séparée de la lignée menant à Homo sapiens, il y a quelque 625 000 ans. Par la suite, il y a entre 124 000 ans et 40 000 ans, de multiples échanges génétiques ont eu lieu.

Comme l’indique l’étude, l’ADN de cette population inconnue représente entre 2% et 19% du génome de certaines ethnies modernes d’Afrique de l’Ouest.

Pour tirer de telles conclusions, les spécialistes ont eu recours aux données du projet de collaboration international 1000 Génomes lancé en 2008.

Le CHU de Toulouse vous paye pour participer à une étude sur les AVC

« Ils ont mis au point une nouvelle méthode particulièrement précise. À partir de données génétiques de populations contemporaines, ils utilisent un outil statistique qui simule différents scénarios possibles », a expliqué au Figaro Frédéric Austerlitz, directeur de recherche en anthropologie génétique au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) à Paris.

Togo, campagne, élection, 20 décembre,

Togo / Présidentielle 2020 : fin de la campagne électorale ce jeudi

PSG : Mbappé assomme Neymar, l’incroyable vérité