in

Des vertus du bissap que vous devriez connaître (à tout prix)

Bien que tombé en désuétude, le terme élixir désigne parfaitement cette boisson aux multiples vertus pour la santé.

Image d’illustration

Consommé dans toute l’Afrique, mais également en Asie et en Amérique du Sud, le jus de bissap est incontournable dans les fêtes.

En Égypte, on le nomme carcadet ou boisson des pharaons. Mais la plante est plus connue internationalement sous son appellation bissap en langue wolof (Sénégal, Gambie).

Ses feuilles sont également utilisées dans la cuisine sénégalaise pour donner un côté plus relevé au thiéboudiène, un plat traditionnel à base de riz.

Le jus de bissap (hibiscus sabdariffa) est préparé à partir d’une plante originaire d’Afrique de l’Ouest, connue sous le nom d’oseille de Guinée, même si son origine se situe au Soudan. C’est une plante herbacée de la famille des Malvacées, comme le gombo ou le coton, qui pousse exclusivement dans les zones tropicales. Ornée de calices et de feuilles vertes ou rouge vif, elle mesure entre 1,50 mètre et 2 mètres de haut. Les calices rouges du bissap servent ainsi à préparer les jus sucrés, les confitures et les colorants, alors que les calices verts sont utilisés pour la préparation de sauces et de condiments.

Le jus de bissap est une boisson réputée pour ses nombreux bienfaits sur la santé.

Riche en polyphénols, il joue tout d’abord un rôle favorable dans l’élimination des toxines, permettant ainsi à notre corps de se débarrasser de nombreuses substances nocives.

Favorisant également la fluidité du sang, il est excellent pour les personnes souffrant d’hypertension, permettant ainsi de diminuer les risques de maladies cardio-vasculaires. Une récente étude de l’Université de Boston a en effet confirmé que boire 3 tasses de jus de bissap par jour pendant au moins 6 semaines permettait de réduire la tension artérielle systolique de plus de 7 %.

Également riche en vitamines, protéines, minéraux et antioxydants, ce dernier possède de nombreuses autres vertus ; diurétiques, digestives ou encore antiseptiques. Il est très efficace notamment pour lutter contre les problèmes digestifs et les troubles du transit mais aussi pour prévenir les infections urinaires.

Les infusions à base des feuilles de bissap sont employées comme remède depuis l’Égypte antique, où on l’utilisait notamment pour abaisser la température du corps en cas de coup de chaud, comme aphrodisiaque, et contre les insomnies et l’agitation. Elles sont encore employées aujourd’hui dans de nombreuses médecines traditionnelles.

Le bissap possède des vertus hypotensives permettant de lutter contre l’hypertension artérielle, et propriétés protectrices pour le cœur. Des études ont été menées pour prouver l’efficacité de l’hibiscus sabdariffa comme un traitement naturel contre l’hypertension artérielle. En 2013, une étude sur des personnes atteintes de diabète et d’hypertension qui consommaient 3 verres de bissap par jour, a montré, après 4 semaines, une baisse significative de la tension artérielle.

Une récente étude de l’Université de Boston menée sur 65 hommes et femmes de 30 à 70 ans en bonne santé, a confirmé que boire 3 tasses de jus de bissap par jour pendant au moins 6 semaines permettait de réduire la tension artérielle systolique de plus de 7 %.

Une autre étude a montré que l’infusion d’hibiscus sabdariffa pouvait même être plus efficace que l’hydrochlorothiazide, une molécule largement utilisée contre l’hypertension, mais sans présenter d’effets secondaires. En effet, aucune étude n’a mis en évidence d’effets secondaires indésirables liés à la consommation de tisane d’hibiscus sabdariffa, si cette consommation n’excède pas les quantités recommandées.

Le bissap est très employé, notamment en Égypte, pour réduire le cholestérol et les triglycérides chez les personnes souffrant de syndrome métabolique. Une étude a montré que le jus d’hibiscus aide les gens souffrant de dyslipidémie à mieux équilibrer leur niveau de cholestérol et de triglycérides. La dyslipidémie est caractérisée par un fort taux de cholestérol plasmatique, de triglycérides ou par un taux de cholestérol HDL (bon cholestérol) bas. En luttant contre le mauvais cholestérol (LDL) et les triglycérides, l’hibiscus sabdariffa permet donc de prévenir le risque d’apparition de diabète de type 2, de maladies cardiaques et d’accident vasculaire cérébral (AVC). D’ailleurs, une étude a montré que l’extrait d’hibiscus sabdariffa était un excellent remède naturel pour réduire le cholestérol et les triglycérides chez les personnes souffrant de syndrome métabolique.

L’infusion d’hibiscus sabdariffa est une excellente source d’antioxydants, notamment des anthocyanes de la famille des polyphénols, pigments naturels qui donnent à la fleur sa belle couleur rouge. Ces antioxydants permettent de protéger les cellules de l’organisme de l’effet des radicaux libres, des molécules qui entraînent un vieillissement prématuré des cellules et le développement de certaines maladies liées au vieillissement : cancers, cirrhose, Parkinson, Alzheimer, etc.

Des études sont menées pour étudier l’effet de l’hibiscus sur les cancers, particulièrement la leucémie et le cancer de l’estomac pour qui les résultats sont prometteurs.

Des études ont montré que boire de l’infusion d’hibiscus sabdariffa au moins une fois par jour permet à l’organisme de lutter contre la résistance à l’insuline, donc à aider à stabiliser et maintenir un bon taux de glycémie chez les personnes atteintes de diabète de type 2.

D’après certaines études, l’hibiscus sabdariffa permettrait de faciliter la perte de poids et prévenir les problèmes de santé liés au surpoids et à l’obésité. Son effet proviendrait de ses propriétés permettant d’accélérer le métabolisme, mais aussi de diminuer l’absorption d’amidon et de saccharose suite à un repas. L’hibiscus permettrait aussi d’empêcher l’accumulation de graisses.

Une étude a montré cette action dans le foie, accumulation qui peut potentiellement mener à une cirrhose, un cancer, ou l’insuffisance hépatocellulaire. Cet effet permettrait donc de lutter contre la stéatose hépatique non alcoolique (NASH), une surcharge en graisse du foie sans rapport avec la consommation d’alcool.

 L’hibiscus sabdariffa possède d’excellentes propriétés diurétique et antiseptique, il est donc tout indiqué pour soigner les petites infections urinaires, et prévenir la formation de calculs rénaux.

Le jus de bissap est un excellent digestif qui permet de lutter contre tous les troubles légers liés à la digestion. C’est un excellent tonifiant, permettant de lutter contre les coups de fatigue passagers.

Dans de nombreuses médecines traditionnelles, le jus d’hibiscus est consommé pour lutter contre les états dépressifs, agissant à la fois sur la fatigue, la paresse, le manque de motivation, etc. Cette action proviendrait de l’effet de certains bio-flavonoïdes, des études sont en cours, pour comprendre ses bienfaits sur la dépression.

L’hibiscus possède des propriétés antiseptiques, antibactériennes, anti-inflammatoires et antivirales. Il permettrait d’aider à soigner les rhumes, toux, angines, rhinites, grippes et toutes les inflammations des voies respiratoires supérieures.

 Le bissap et ses propriétés antalgiques permettent de soulager les douleurs menstruelles, mais aussi de les faciliter. En cataplasme, on l’utilise pour soigner les eczémas suintants, les allergies, les œdèmes et les dermatoses.

En conclusion, le jus de bissap est antibactérien, anti-inflammatoire, antiseptique, antalgique (contre la douleur), diurétique, cholagogue, emménagogue, hypotenseur, hypocholestérolémiant, adoucissante, anti-asthénique, antispasmodique et légèrement laxative.

Par principe de précaution, la consommation de jus d’hibiscus est déconseillée chez les femmes enceintes, les jeunes enfants et les femmes qui allaitent. En dosage normal, il n’existe pas d’effets indésirables à la consommation de bissap. En excès, l’infusion d’hibiscus pourrait s’avérer nocive pour le foie, mais à des doses tellement élevées qu’il serait difficile d’en arriver là.

Toutes les fleurs d’hibiscus ne sont pas comestibles. Seul, le bissap l’est.




Ad Banque Atlantique
Signe, dépression

Ce petit signe, qui avertit du début d’une dépression, que l’on néglige souvent !

VLISCO Fashion Fund 2018 : 3 millions de FCFA à empocher par le gagnant !