Deschamps ne pardonne pas Benzema : « C’est inacceptable, je n’oublierai jamais »

Avant, c’était un secret de polichinelle, mais cette fois, il le sait : c’est dit, c’est clair. Aussi longtemps que Didier Deschamps sera le sélectionneur de l’équipe de France, Benzema ne reviendra plus jamais chez les Bleus.

Pas retenu par le sélectionneur Didier Deschamps pour l’Euro 2016 en raison de son implication dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena, Karim Benzema (32 ans, 81 sélections et 27 buts) avait alors accusé le technicien d’avoir « cédé sous la pression d’une partie raciste de la France ». Pour la première fois, l’ancien coach de l’OM est revenu sur les déclarations de l’attaquant du Real Madrid qui l’ont beaucoup blessé, comme il l’a admis.

« C’est une trace. Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier. Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille », a mis en avant « DD » ce samedi 16 janvier sur RTL en référence aux propos d’Eric Cantona qui avait sous-entendu qu’il est raciste.

« Quand ça me concerne sur mes choix de sélectionneur, la tactique, l’aspect technique, ça a lieu d’être et ça n’a pas d’importance. Là, ça franchit la ligne blanche. Ça touche mon nom, ma famille. Pour moi, c’est inacceptable. Tenir certains propos, ça amène forcément à une agressivité verbale ou physique. J’en subis les conséquences. On ne peut pas oublier. Je ne peux pas oublier. Je n’oublierai jamais », a insisté le double champion du monde dont la résidence à Concarneau avait été vandalisée avec des tags suite à cette affaire.

Avec Maxifoot

Plus d'articles
Un astéroïde de la taille d’un terrain de football s’approche de la Terre