Désinformation à propos des vaccins sur les réseaux sociaux : Facebook lance un ultimatum aux internautes

Les réseaux sociaux dont Facebook sont les vecteurs privilégiés des diffuseurs de fausses nouvelles à propos des vaccins depuis quelques jours.

Dans une note d’information en date de ce jour, la patronne de la Direction du département de la politique des contenus sur Facebook, Monika Bickert, énumère un certain nombre d’actions qui seront mises en œuvre pour lutter contre la désinformation sur les vaccins sur Facebook.

Lire aussi : Togo/Fausses offres d’emploi sur internet : T Oil et Asky victimes de fake-announcement

Voici les premières mesures annoncées par la firme de Mark Zuckerberg (photo)

-Nous allons minimiser le classement des groupes et des pages qui disséminent des informations erronées sur la vaccination dans Fil d’actualité et Recherche. Ces groupes et pages ne seront pas inclus à la liste des propositions lorsque vous tapez dans Recherche ;

-Nous allons écarter les annonces publicitaires comprenant des fausses informations sur la vaccination chaque fois que nous en trouvons. Nous avons également supprimé les options de ciblage qui y sont associées telles que « polémique sur les vaccins ». En ce qui concerne les comptes publicitaires qui continuent d’enfreindre nos règles, nous serons susceptibles de prendre d’autres mesures, telles que la désactivation du compte en question ;

-Nous n’allons pas montrer ni suggérer de contenu comprenant de la désinformation sur les vaccins dans les hashtags ou les pages Rechercher d’Instagram ;

-Nous étudions des moyens de partager du contenu pédagogique sur les vaccins lorsque les gens tombent sur des fausses informations à ce sujet ;

Lire aussi : Togo : CREM recrute pour ces 68 postes

Comment va-t-on procéder ?

Les principales organisations internationales de la santé, telles que l’Organisation mondiale de la santé et le Centre de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, ont publiquement identifié des canulars avérés. Si ces canulars apparaissent sur Facebook, nous prendrons des mesures à leur encontre ;

Par exemple, si un groupe ou un administrateur de page publie une information erronée au sujet des vaccins, nous exclurons des propositions de recherche toute la page ou le groupe concerné, nous réduirons la diffusion de ces groupes et pages dans le fil d’actualité et les recherches et nous écarterons les annonces publicitaires contenant cette fausse information ;

Nous désirons également fournir davantage de contexte permettant de décider si lire, partager ou s’engager dans des discussions sur ce qu’on voit sur Facebook. Nous explorons des moyens de présenter en tête des résultats des recherches, pages ou invitations à rejoindre des groupes, des informations correctes provenant d’organisations spécialisées sur les vaccins. Nous vous tiendrons bientôt informés.

Plus d'articles
RDC : les Nations Unies nomment une nouvelle émissaire