Deuil en Côte d’Ivoire : le reggae-man Larry Cheick est décédé !

La musique reggae est en deuil. Dans le coma depuis plusieurs jours au CHU de Cocody, l’artiste Larry Cheick, Seydou Diabaté à l’état civil, a rendu l’âme ce vendredi 5 juillet, a-t-on appris.

L’information est confirmée par les proches de l’artiste qui précisent qu’il avait été admis depuis lundi dans un état critique à cause du diabète dont il souffrait. Il était en soins intensifs et était sous assistance respiratoire.

Lire aussi : CPI : Fatou Bensouda veut enquêter en Birmanie, l’armée s’oppose

L’auteur de la célèbre chanson Ferima avait commencé sa carrière en jouant dans les cabarets avec une guitare sèche. Il va ensuite rejoindre l’ex-Solar System qui avait rompu avec Alpha Blondy.  Ensemble, ils fondent le groupe «Reggae Roots» au début des années 1980.

Par la suite, il va mener une carrière solo avec plusieurs albums à son actif. A cet effet, il a mis sur le marché: Sarajevo crime (1984), Code pénal (1993), Les 10 commandements de Dieu moins 1 (1994), Procès (2002), un single : Back to school (2002) et un Best of (2013).

Lire aussi : Togo / Municipales : 1490 conseillers municipaux élus

Larry Cheick  a reçu le prix Marley d’honneur au Burkina Faso en 2014, au cours d’un festival dénommé Marley d’Or.

La mort de Larry est une grande perte pour la musique ivoirienne.

Plus d'articles
Des robots pour remplacer des militaires ivoiriens trop indisciplinés : la population soutient ; la Présidente de l’Association Professionnelle des Filles de Joie (APFJ) voit le projet d’un mauvais œil !