>

Dezy Dokui : après son twerk endiablé contre un policier, la danseuse fait son mea culpa

Partager l'article

Facebook
Twitter
WhatsApp

Dezy Dokui a vraiment fait fort lors de le CAM Tchin-tchin de Jonathan Morisson. Le projet du jeune ivoirien, considéré comme un rêve irréalisable et utopique, est désormais salué sur toute l’étendue du territoire et même au-delà des frontières du pays.

Invitée à prester à cette compétition sportive, Dezy Dokui a surpris tout le monde en choisissant un policier en service pour un twerk.

Sur les images, considérées comme un manque de respect envers ce corps de métier, on peut la voir se frotter contre l’agent sans que celui-ci ne sourcille.

La Direction Générale de la Police Nationale a sanctionné son acte appelant tous les acteurs culturels à la “retenue et au respect des forces de l’ordre en fonction”. Ceux qui feront la sourde oreille devront en payer le prix.

Sous le feu des critiques, la danseuse a présenté ses excuses pour son geste déplacé.

« Je tiens à présenter mes sincères excuses…aux forces de l’ordre de Côte d’Ivoire, à monsieur le procureur, surtout à l’officier sur lequel j’ai dansé… C’était la joie donc c’était difficile pour nous de se maintenir », peut-on lire.

Malgré tout, Goulediei Desirée Dolorès (Dezi Dokui) a été interpellée et auditionnée par la Police. Le Procureur de la République a instruit la police de déférer la danseuse devant le parquet pour outrage à Agent dans l’exercice de ses fonctions et acte impudique.