“D’ici 2030, il n’y aura plus de teint noir au Togo au sein de la gent féminine”

Young woman demonstrates her skin spots on her hands and face with vitiligo

Facebook
Twitter
WhatsApp

Le phénomène de la dépigmentation prend de plus en plus de l’ampleur en Afrique en général et au Togo en particulier.

Les méthodes pour changer la couleur de sa peau sont nombreuses et les femmes sont capables de dépenser des fortunes pour avoir un teint clair.

D’ailleurs, cela ne se fait plus en cachette et les produits pour s’éclaircir la peau en un laps de temps sont vendus ouvertement sur les réseaux sociaux.

L’on se rappelle encore du scandale au Cameroun où même une députée de la république s’adonne à la pratique de la dépigmentation en commercialisant les produits pour.

Cette situation alarmante a fait pousser un coup de gueule à l’influenceuse togolaise Sandra Marilyne qui a posté un message via sa story Instagram. “D’ici 2030, il n’y aura plus de teint noir au Togo au sein de la gent féminine, façon dont la majorité est en mode dépigmentation dure…