‘Dictéefolie de la République’, redresser la barre de l’expression française depuis le bas-âge

Face à une expression écrite et orale des jeunes qui dépérit faute de lecture et à cause du langage SMS en vogue, c’est depuis la base que les rectificatifs doivent être apportés. Raison pour laquelle le Rotary Club Lomé Azur avec l’appui des autres clubs rotary organise depuis 3 ans, le concours de dictée pour les tout-petits (élèves issus des classes de CM1 et CM2), dénommé ‘Dictéefolie de la République’.

Ce samedi 16 juin, une vingtaine d’élèves venus d’une dizaine d’établissements de Lomé et ses quartiers périphériques ont pris part, à la 3e édition de la Dictéefolie de la République qui s’est déroulée tout comme les précédentes éditions à l’Ecole supérieure des sciences informatiques et de gestion (ESGIS) située au quartier Avedji.

« Nous avons initié ce projet parce que nous nous sommes rendu compte qu’aujourd’hui, la plupart des élèves ont des problèmes en orthographe. On s’est rendu compte qu’il y a des fautes d’inattention et des fautes grammaticales inadmissibles. », a laissé entendre la présidente du mandat 2017-2018 du Rotary club Lomé Azur, Mme Layla Messa-Gavo. Et à l’issue des 3 épreuves, prévues pour la circonstance, la dictée traditionnelle, la dictée avec des fautes à déceler et à corriger et le jeu du mot le plus long, c’est la jeune Pouillat Leatitia, élève à l’école Le Jourdain, qui s’est adjugé la plus haute marche du podium ainsi que la médaille.

Vue partielle des participants (en tenue bleue) à la fin du concours

De quoi ravir la Présidente du Rotary Club Lomé Azur qui ajoute, « Quand, on voit les enfants qui se sont inscrits, l’assistance qui a fait le déplacement sortir le stylo pour s’essayer à la dictée et à la fin, on voit des enfants pleurer parce qu’ils sont deuxième ou troisième, nous sommes ravis ».

Pour cette initiative que le Rotary Club Lomé Azur veut pérenne, l’objectif est d’avoir une portée nationale. « Aujourd’hui, nous le faisons à une échelle assez petite, mais nous comptons l’étendre sur toute l’étendue du territoire, le faire région par région si possible », a-t-elle confié.

Notons qu’en-dehors de la Dictéefolie de la République, le Rotary Club a tenu ce samedi deux autres actions dont l’une dénommée “Road Cross” et l’autre, “Premier secours”. Le premier a permis de faire des dons de drapelets Stop et de gilets de sécurité pour accompagner et aider les élèves à traverser les chaussées à certains points dangereux.

Ainsi, plusieurs lots de panneaux stop, et de gilets de sécurité ont été offerts à 10 établissements scolaires. Le second consiste à offrir des kits médicaux de premiers soins et du matériel didactique à cinq (05) établissements scolaires de la ville de Lomé qui sont dans le besoin. Initiées conjointement par les Rotary Clubs Lomé Azur et Rotary Club Lomé Racines, ces actions ont été menées grâce à une subvention du District 9012 du Rotary International.


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Madonna : “Le coronavirus est terrible et génial, il nous rend tous égaux”