Diego Maradona : pourquoi il avait voulu envoyer sa fille en prison

Le 25 novembre 2020, Diego Maradona s’est éteint laissant derrière lui 8 enfants dont Dalma ainsi que Giannina, âgée de 31 ans, nées de sa relation avec Claudia Villafane, sa femme de 1984 à 2003. Les relations n’ont pas toujours été simples entre Maradona, ses filles et leur mère. 

En 2015, le sportif retrouvait son ex-femme qui gérait alors son patrimoine devant les tribunaux : il l’accusait de lui avoir dérobé 6 millions de dollars. À l’époque, Dalma Maradona avait rapidement pris la défense de sa mère pointant du doigt l’entourage de son père qui, selon elle, n’avait pas une bonne influence sur lui.

Un peu plus tard, il avait une nouvelle fois accusé son ex-femme de fraude. Mais cette fois-ci, il accusait également ses deux filles de lui avoir volé presque 5 millions de dollars. Il reprochait à ces dernières d’avoir transféré de l’argent, qui lui avait été dérobé, sur un compte bancaire disponible dans une banque en Uruguay. Un pays dans lequel sa fille Giannina serait allée, comme le rapportait à l’époque le Daily Mail.

Durant l’enquête, l’avocat de Diego Maradona avait demandé à ce que cette dernière soit arrêtée. “Quand quelqu’un tente d’influencer un jugement, ou extorque de l’argent, nous devons appliquer une peine de détention provisoire”, avait-il lâché.

La principale concernée quant à elle, n’avait pas été intimidée. Sur Twitter, elle disait avoir “pardonné” à son père “pour des choses bien pires”. “Alors je continuerai à lui pardonner. Je lui envoie tout mon amour, et le remercie de m’avoir permis de choisir la personne que je voulais être”, avait-elle conclu. Giannina n’a pas terminé ses jours en prison et pourrait hériter d’une partie de la fortune de son père.

Avec closermag


Phone Promo TG

Performances Ad

Togocom Kpevika
Plus d'articles
Explosions au Liban : une journée de deuil national décrétée