Donald Trump impose de nouvelles règles aux voyageurs de ces 15 pays africains

Les citoyens de 15 pays africains devront déposer une caution de 15 000 dollars au maximum avant de pouvoir se rendre aux États-Unis, rapporte la BBC ce mardi 24 novembre 2020.

Il s’agit d’une décision liée à de nouvelles règles temporaires sur les voyages aux États-Unis qui entrera en vigueur le 24 décembre.

Le programme pilote de six mois – qui vise les visas de tourisme et d’affaires – aura un effet dissuasif sur ceux qui dépassent la durée de leur visa, indique le département d’État américain.

Le président sortant Donald Trump a fait des mesures de restriction sur l’immigration un élément central de son mandat de quatre ans.

Le président élu Joe Biden s’est engagé à changer un nombre important de décisions de son prédécesseur sur les politiques d’immigration aux Etats Unis.

Cette nouvelle règle d’obligation de visa vise les pays dont les ressortissants ont un “taux de dépassement de séjour légal” de 10 % ou plus en 2019.

La caution pour l’obtention du visa est remboursable et oscille entre 5 000 et 15 000 dollars.

Les pays africains concernés sont : Angola, Burkina Faso, Tchad, République démocratique du Congo, Djibouti, Érythrée, Gambie, Guinée-Bissau, Liberia, Libye, Mauritanie, Soudan, Sao Tomé-et-Principe, Cap-Vert, Burundi.

Selon l’agence de presse Reuters, si ces pays ont des taux de dépassement de séjour plus élevés, très peu de personnes originaires de ces pays voyagent en réalité vers les États-Unis.

Plus d'articles
Togo / Polémique : Zaga Bambo répond sèchement à King Mensah