Crédit photo : rfi

Donald Trump : loin de la maison blanche, l’ancien président fait encore parler de lui

Colin Powell «a fait plein d’erreurs mais bon, qu’il repose en paix!» a assuré mardi Donald Trump, dans un communiqué cinglant publié le lendemain du décès de l’ex-secrétaire d’Etat sous George W. Bush.

Faisant partie des bêtes noires de l’ex-président républicain, M. Powell est mort à l’âge de 84 ans de complications liées au Covid-19, suscitant des hommages émanant de tout l’échiquier politique américain, notamment du président démocrate Joe Biden.

Un ton consensuel jugé bien trop élogieux par M. Trump, qui a confié espérer bénéficier d’un tel concert de louanges à sa propre mort. «Merveilleux de voir comment les médias de désinformation traitent feu Colin Powell, qui a fait de grosses erreurs sur l’Irak et notoirement les soi-disant armes de destruction massive. J’espère que cela m’arrivera aussi un jour», a écrit l’ancien magnat des affaires.

«Un prétendu républicain»

Donald Tump a aussi accusé M. Powell d’être «un prétendu républicain», «toujours prompt à attaquer les autres républicains», une critique qu’il a souvent formulée au sujet de celui qui fut le premier Afro-Américain à occuper les postes de chef d’état-major des armées puis de secrétaire d’Etat.

Colin Powell a toujours été très critique envers Donald Trump. En 2016, il avait soutenu Hillary Clinton contre le milliardaire et, quatre ans plus tard, il avait annoncé sa décision de voter pour Joe Biden, accusant le président républicain de «mentir tout le temps».

Plus d'articles
Atletico Madrid : Diego Simeone menace de partir !