Donald Trump : qui est Claudia Conway, l’adolescente qui fait trembler la Maison-Blanche ?

Claudia Conway, 15 ans, blonde et ravissante, fille de l’ancienne conseillère en communication de Donald Trump, Kellyanne Conway et de George Conway, un Républicain farouchement opposé au président américain, est déjà une véritable épine dans le pied pour l’administration Trump. 

L’adolescente qui s’affirme comme lanceuse d’alerte au grand dam de la Maison-Blanche et ne partage pas les positions politiques de sa maman lui mène la vie dure surtout depuis que celle-ci, présente le 26 septembre à la Maison-Blanche à la cérémonie de nomination du Juge Barrett à la Cour Suprême, se savait atteinte par la Covid-19 et le lui a caché. Résultat, elle l’a contaminée sciemment ainsi que son père. La jeune fille a décidé de révéler la positivité à la Covid-19 de sa mère sur la Toile et a diffusé en particulier sur Tik Tok des vidéos qui ont secoué les USA dans lesquelles cette dernière tente de lui imposer quoi dire à ses abonnés conduisant à une violente dispute entre les deux femmes.

« Claudia est une lumière de vérité qui a le courage de dénoncer les mensonges […] Elle fait déjà de grandes choses », a estimé le réalisateur Judd Apatow dans un tweet cinglant adressé à Kellyanne Conway qui traitait sa fille de menteuse.

Loin de s’arrêter là, Claudia Conway a foutu les jetons à l’administration Trump après avoir évoqué l’état de santé réel du président sur les réseaux sociaux. Celui-ci, 3 jours après avoir séjourné à l’hôpital militaire Walter Reed, a mis un point d’honneur à apparaître au balcon de la Maison Blanche afin de rassurer ses partisans, les encourageant à ne pas craindre le virus avant d’ajouter qu’il se sentait plus en forme qu’il ne l’avait jamais été durant ces dix dernières années. 

« Les gars c’est à pleurer de rire, en réalité il ne va pas bien du tout », a-t-elle écrit avant d’ajouter : « Apparemment il est mal […] ils font ce qu’ils peuvent pour le stabiliser ». On peut imaginer la rage que cela a causé à la Maison Blanche qui se donne bien du mal pour offrir au public l’image d’un président en pleine possession de ses moyens, rapporte Gala. 

« Il faut donner le prix Pulitzer à Claudia Conway », a tweeté un internaute tandis que l’écrivain Zack Bernstein s’interrogeait avec ironie : « C’est par elle, n’est-ce pas, que nous allons apprendre sa mort ? »

Plus d'articles
RDC : les forces politiques alliées demandent plus de postes de gouvernement