Deux athlètes kényans, Joyce Chepkirui et Jacob Kibet Kendagor, ont été suspendus de manière provisoire par l’AIU, l’Unité d’intégrité de l’athlétisme.

Joyce Chepkirui, vainqueure des Jeux du Commonwealth en 2014 et championne d’Afrique du 10 000 m a été provisoirement suspendue sur la base de contradictions sur son passeport biologique. Jacob Kibet Kendagor, deuxième des marathons de Hambourg et Istanbul en 2017, a également été suspendu pour « fuite, refus ou échec à se soumettre à un prélèvement d’échantillon ».



Lire aussi: Getafe : Djéne Dakonam poursuivra l’aventure avec Enric Gallego

Ces deux nouveaux noms s’ajoutent à une longue liste de cas de dopage dans les pays d’Afrique de l’Est. Le Kenya est particulièrement touché et sous le coup d’une surveillance rapprochée de l’Agence mondiale antidopage depuis 2016.

Ces cinq dernières années, 60 athlètes kényans ont été sanctionnés pour des violations du règlement antidopage.

lequipe.fr