Drame au Maroc : des migrants africains perdent la vie dans des bousculades

Dix-huit personnes sont mortes lorsque 2000 migrants africains ont tenté de pénétrer dans l’enclave espagnole de Melilla, au nord du Maroc, selon un bilan des autorités locales marocaines.

“Treize migrants en situation irrégulière blessés lors de l’assaut contre la ville de Melilla sont décédés dans la soirée des suites de leurs graves blessures.”

Un premier bilan faisait état de cinq morts et 76 blessés dont 13 graves, parmi les migrants, et de 140 policiers blessés, dont cinq dans un état grave. Les 18 migrants qui ont péri ont trouvé la mort “dans des bousculades et en chutant de la clôture de fer” qui sépare l’enclave espagnole du territoire marocain, lors d'”un assaut marqué par l’usage de méthodes très violentes de la part des migrants”, a souligné une source des autorités de la province de Nador.

Contactée par l’AFP, la Garde civile espagnole, qui surveille l’autre côté de la clôture, a assuré ne pas avoir d’informations sur ce drame, renvoyant vers le Maroc.

Pour sa part, la principale organisation marocaine de défense des droits humains a demandé samedi “l’ouverture d’une enquête rapide et transparente” sur cette “tragédie” sans précédent au Maroc, selon les déclarations à l’AFP de Mohamed Amine Abidar, le président de la section de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) à Nador (nord du Maroc).

La préfecture de Melilla a seulement indiqué que 49 agents des forces de l’ordre espagnoles avaient été blessés légèrement au niveau de la frontière, tout comme 57 migrants à des “degrés divers”, dont trois ont dû être pris en charge au sein de l’hôpital de l’enclave espagnole.

La situation était calme à Melilla vendredi dans la soirée, a rapporté un journaliste local sur place. L’ensemble des blessés ont été transférés à l’hôpital Al Hassani de Nador et au Centre hospitalier universitaire d’Oujda (nord-est) pour y être soignés.

Ce bilan de 18 morts, qui n’est que provisoire, est de très loin le plus meurtrier jamais enregistré lors des nombreuses tentatives de migrants subsahariens de pénétrer à Melilla et dans l’autre enclave espagnole de Ceuta, qui constituent les seules frontières de l’UE avec le continent africain.

Avec 7sur7

Similaires