Drame : Elle décède après avoir sniffé… un déodorant

Anne Ryan a vu sa vie basculer le 3 février 2022. Montée dans la chambre de sa fille Brooke, ce soir-là, l’Australienne l’a retrouvée gisante sur le sol, face contre terre avec un déodorant à la main et un torchon placé en dessous d’elle. Une crise cardiaque, selon les premières conclusions de l’enquête.

Pour sa maman, il ne fait aucun doute qu’elle est décédée après avoir participé au jeu du déodorant, un challenge stupide et dangereux qui consiste à inhaler le contenant d’un aérosol pour ressentir une sensation d’ébriété supposément similaire à celle de l’alcool.

« Je me réveille, je pense à elle. Je vais me coucher et pense à elle. On souhaite pouvoir la ramener mais on ne peut pas. Chaque jour est un cauchemar », a ainsi déclaré Anne au journal australien. La mère de famille s’est remémorée avec tendresse le souvenir de sa fille Brooke : « Elle était magnifique et avait le cœur sur la main. Elle nous manque cruellement et elle serait absolument dévastée de savoir l’impact négatif qu’elle a eu sur tant de monde depuis sa mort. »

Athlète talentueuse qui voulait devenir une avocate, une kinésithérapeute ou une esthéticienne, l’adolescente de 16 ans qui souffrait d’anxiété, particulièrement durant la pandémie, était déterminée à surmonter ses problèmes.

Sa mission ? Mettre en exergue les dangers du « jeu du déodorant »

Anne Ryan tient à attirer l’attention des parents sur cette pratique dangereuse. La mère de famille ignorait complètement que sa fille Brooke inhalait du déodorant. Elle partage son histoire pour également que les entreprises détaillent clairement les risques des aérosols sur leurs emballages. Certains magasins ont déjà pris des précautions en mettant leurs déodorants sous clé. Et pour cause, les jeunes générations sont très touchées par ce défi et ce, partout dans le monde. En avril 2022, un garçon de 10 ans est mort dans son lit tandis qu’un enfant de 11 ans est décédé dans le parking souterrain d’un supermarché de Nice en 2014. Une liste qui, on l’espère, cessera rapidement de s’allonger.

Avec Entrenous

Similaires