Le corps de Charles Raymond Tolno, professeur de philosophie, a été retrouvé ce mercredi 5 juin en état de décomposition avancé à Damakania (Guinée).

Son corps, a été retrouvé dans un bâtiment inachevé par deux adolescents dans le quartier Kaliakory, dans la sous-préfecture de Damakania. La victime s’est donnée la mort par pendaison, a-t-on constaté.



Lire aussi : Maroc – Aïd El Fitr : grâce royale pour 755 détenus

Il a laissé une note, dans laquelle on peut voir lire : « je suis vraiment désolé mais c’est comme ça le destin a décidé. Le pire est que le diable a tourmentée ma vie, prions donc pour ne pas se faire tenter pas Satan. En bref je demande pardon à tout le monde, à ma maman surtout et à mes frères pour toujours », fin de citation.

La thèse de pendaison, a été confirmée par le médecin légiste de l’hôpital régional de Kindia.

« J’ai remarqué que c’est une pendaison réelle, parce que j’ai vu deux cordes attachées. Ce n’est pas une pendaison récente, parce que le corps était en état de putréfaction avancé.  Et cela date depuis plus de 10 jours. La bouche était ouverte, il a été asphyxié, il ne pouvait plus s’en sortir », a-t-il expliqué.

Lire aussi : Jay Jay Okocha, traîné en justice pour blanchiment d’argent

À noter que les cas de mort par pendaison, sont devenus récurrents dans la cité. Le dernier cas en date remonte seulement au mois de mars.

Avec Mosaique Guinée