Drame : un policier se donne la mort avec son arme de service

Un agent du commissariat de Calais, père de deux enfants, a mis fin à ses jours avec son arme de service, a rapporté Radio 6 le lundi 25 janvier.

Le drame a eu lieu au domicile du fonctionnaire à Zutkerque. L’homme, qui allait avoir 50 ans, s’est tiré une balle dans la poitrine.

Selon le commissariat de Calais, dans lequel il travaillait depuis une dizaine d’années, ce policier était «discret sur sa vie de famille et apprécié de ses collègues». Selon le parquet de Saint-Omer, il s’agit d’un drame qui s’est produit dans un contexte de séparation conjugale, précise le média.

Soutien aux policiers

En 2020, le gouvernement a créé une plateforme d’écoute pour les policiers et gendarmes «victimes d’attaque». Qui plus est, afin d’accorder aux policiers un soutien psychologique, un numéro vert, permettant aux fonctionnaires de la police d’avoir un accès «anonyme, confidentiel et gratuit, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept» aux spécialistes de la plateforme, a été mis en place en 2019, année où 59 policiers se sont suicidés en France, soit 60% de plus qu’en 2018.

Avec Sputnik

Plus d'articles
Pourquoi il faut absolument fermer la cuvette des toilettes avant de tirer la chasse d’eau