EA Sports et la FIFPro répondent à Zlatan Ibrahimovic et Gareth Bale

Lundi, Zlatan Ibrahimovic a jeté un pavé dans la mare avec des tweets sur le jeu vidéo FIFA : « Qui a autorisé la FIFA et EA Sports à utiliser mon nom et mon visage ? Je ne suis pas au courant que je suis membre de la FIFPro et si je le suis, j’y ai été mis sans aucune connaissance réelle de ma part et de façon douteuse. Et une chose est certaine, je n’ai jamais autorisé la FIFA ou la FIFPro à gagner de l’argent avec moi (…) Quelqu’un fait des bénéfices sur mon nom et mon visage sans aucun accord depuis toutes ces années. Il est temps d’enquêter ».

Gareth Bale a renchéri sur Twitter : « Intéressant Qu’est-ce que la FIFPro ?» Une inquiétude que partage Mino Raiola, l’agent d’Ibra, qui a indiqué que d’autres joueurs étaient également prêts à suivre le mouvement initié par son poulain.

Hier, jeudi 26 novembre, la FIFPro a répondu à ces attaques dans les colonnes du Mirror. « À la lumière des récents articles dans les médias, la FIFPro souhaite clarifier la manière dont elle obtient les droits à l’image des joueurs et son rôle dans la défense des droits du travail des footballeurs professionnels dans le monde. La FIFPro, une organisation à but non-lucratif, acquiert des droits d’image via des syndicats de joueurs dans près de 60 pays. Ces droits sont mis à la disposition d’Electronic Arts et d’autres clients de l’industrie du jeu vidéo. La relation de la FIFPro avec les sociétés de jeux vidéo est différente de l’arrangement conclu directement avec les clubs, les ligues, les organes directeurs et les joueurs. Les syndicats membres de la FIFPro décident de la meilleure façon d’utiliser les revenus générés, soit en distribuant des fonds directement entre les joueurs, soit en fournissant des services en nature tels que des conseils juridiques, une planification de deuxième carrière et une assistance mentale et physique. La FIFPro aide les joueurs et ainsi que leur représentation, ce qui a récemment soulevé des inquiétudes. Nous sommes disposés à répondre à leurs questions ». 

EA Sports, qui produit le jeu FIFA, a aussi répondu : « Mino Raiola est un agent respecté avec lequel nous travaillons depuis de nombreuses années, y compris cette année lorsque notre relation a permis à son client Erling Haaland de faire partie de notre campagne de marketing FIFA 21. Nous avons également entretenu une excellente relation de travail avec Zlatan Ibrahimović, qui est apparu dans chaque FIFA depuis 2002 et a régulièrement reçu des récompenses dans le cadre de notre expérience FUT. La société eSports de Gareth Bale, Elleven, utilise notre jeu FIFA comme plate-forme clé pour ses athlètes eSports professionnels et nous sommes convaincus que Gareth et son équipe voient une valeur significative dans notre partenariat, comme en témoigne ce contenu récemment publié ». 

Avec Footmercato

Plus d'articles
Togo/la folie des totems : la guerre qui ne dit pas son nom