in ,

Eco, monnaie unique de la CEDEAO : Patrice Talon reconnait l’erreur de l’UEMOA

Dans un long entretien accordé à Jeune Afrique cette semaine, le président béninois Patrice Talon est revenu sur le sujet de la monnaie unique de la CEDEAO, Eco, dont la mise en circulation est reportée sine die.

Dans le numéro 3093 du magazine panafricain, le chef d’Etat béninois tout en restant optimiste sur la naissance prochaine de cette monnaie communautaire, reconnaît l’erreur de communication qui a heurté les pays non membres de l’Uemoa tels que le Nigeria et le Ghana en fin 2019.

Bien évidemment j’y crois, « mais un changement de monnaie est un processus délicat et de longue durée. L’Eco sera une réalité quand tous les pays membres de la CEDEAO auront satisfait aux critères de convergence, ce qui n’est pas encore le cas », a indiqué Patrice Talon.

« Il faut être clair à ce sujet : l’Eco ne procédera pas de la mutation du franc CFA utilisé par les pays de la zone Uemoa, lesquels seront rejoints par le Nigeria, le Ghana, la Guinée, etc. Ce n’est pas possible », a-t-il poursuivi.

Eco : les précisions d’Alassane Ouattara sur le lancement de la monnaie de la CEDEAO

« Par souci d’aller vite, mais aussi par volonté d’affichage, nous avons commis une erreur de communication en affirmant à Abidjan en décembre dernier que l’eco allait naître sur les cendres du franc CFA. Cela a heurté nos partenaires non membres de l’Uemoa », a reconnu M. Patrice Talon.



Saham Ad

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Togo : 1 mort et des blessés après des combats entre soldats et populations de Niamtougou ce samedi

Togo : 1 mort et des blessés après des combats entre soldats et populations de Niamtougou ce samedi

Covid-19 : la barre du million de décès franchie dans le monde