in ,

Ecobank et MFS Africa désormais partenaires pour abolir les frontières en banque et mobile money

Ade Adeyemi, Directeur général Groupe Ecobank

Il ne fait plus aucun doute que le Mobile money est la banque de demain. En Afrique son essor est d’autant plus fulgurant que les technologies mobiles connaissent depuis peu une pénétration spectaculaire des communautés, même les plus reculées. La banque panafricaine Ecobank pour permettre à ses clients de s’ouvrir davantage sur l’Afrique s’est alliée avec MFS Africa, propriétaire du plus grand hub de paiements numériques d’Afrique, au terme d’un partenariat majeur.


Publicité L-FRII


Dare Okoudjou, Ade Adeyemi, Ecobank, MFS Africa, mobile money,
Ade Adeyemi, Directeur général Groupe Ecobank

Cette entente concerne plus de 170 millions d’utilisateurs avec lesquels les clients de Ecobank pourront désormais interagir, par les diverses  transactions monétaires grâce à une intégration avec MFS Africa qui couvre tous les opérateurs de télécommunications connectés au Hub MFS Africa.

Le service propose à la fois des transferts nationaux et transfrontaliers (au sein du continent) en s’appuyant sur Rapidtransfer, un produit de transfert de fonds instantané exclusif d’Ecobank.

Pour Ade Adeyemi, Directeur Général du Groupe Ecobank, « le partenariat entre Ecobank et MFS Africa représente une étape importante dans la construction de liens panafricains entre les services de mobile money et les services bancaires traditionnels ».

En réalité, MFS Africa ouvre à Ecobank un accès à son vaste réseau d’opérateurs de transferts d’argent et de commerçants, étant lui-même partenaire de nombreux autres opérateurs mobiles tels que MTN, Orange, Airtel, Moov, Econet, Tigo, Safaricom et Vodafone. Ce qui permet de faire évoluer les services financiers sur mobiles au-delà des frontières, des devises et des réseaux.

L’autre avantage de ce partenariat à en croire les deux groupes, réside dans le fait qu’il brise les tabous et occulte davantage les clivages qui voyaient les services de payement mobile comme une menace à l’essor des banques traditionnelles.

« Nous sommes fiers d’offrir aux clients d’Ecobank des paiements simples vers tous les réseaux et au-delà des frontières, repoussant ainsi les limites du possible. Historiquement, la relation entre les banques et les fintech a été plutôt compétitive, mais Ecobank a démontré une approche gagnant-gagnant de partenariat qui prend en compte toutes les parties prenantes dans la chaine de valeur. Ecobank est en ce sens, une institution financière pionnière qui partage la vision de MFS Africa de rendre les services financiers plus simples, plus transparents, et interopérables en Afrique », s’est exprimé Dare Okoudjou, fondateur et PDG de MFS Africa.

Retenons que MFS Africa est une fintech panafricaine dépositaire de MFS Hub qui permet aux commerçants, aux banques, aux opérateurs de téléphonie mobile et aux sociétés de transfert d’argent de profiter de l’ubiquité unique des portefeuilles mobiles comme un canal de transaction sûr, pratique et rentable. Ses services sont adaptés à la fois aux clients bancarisés, non bancarisés et sous-bancarisés.

Mercredi de l’Entrepreneur : les acteurs outillés sur les règles qui régissent l’exportation

CAN, Maroc, CAF, Rachid Talbi Alami, CAN 2019, Ghana

[Coup de Tonnerre] le Maroc (aussi) n’organisera pas la CAN 2019 !