Port Autonome de Lomé
Port Autonome de Lomé


Selon les conclusions de la récente étude sur l’efficacité des investissements dans la zone économique Ouest-africaine, le Togo se positionne dans le groupe des pays les plus performants en la matière.

Cette étude réalisée par Issoufou Soumaila, cadre à la Direction des études et de la recherche de la BCEAO, est basée sur l’indicateur ICOR (rapport entre les investissements de l’année T et la variation du produit intérieur brut).



Calculé en moyenne sur la période allant de 2004 à 2011, l’ICOR pour chaque pays de l’UEMOA varie entre 9,7 pour la Guinée-Bissau et 2,2 pour la Côte d’Ivoire durant la période considérée. Elle permet ainsi de faire ressortir les facteurs qui pourraient expliquer la différence d’efficacité des investissements dans les pays de l’UEMOA afin de mieux orienter les politiques économiques de la zone.

Le Togo se retrouve ainsi dans le premier groupe des pays présentant un ICOR faible (inférieur à 3), tout comme le Niger et le Sénégal entre autres, dont les investissements sont assez efficaces.

Cette position vient conforter le pays dans ses efforts de gouvernance économique et d’investissement dans le développement entrepris depuis 2006.

Plusieurs recommandations ont par ailleurs été formulées suite à cette étude pour permettre aux pays du deuxième groupe ayant un ICOR fort (supérieur à 3, qui correspond à une utilisation inefficace des ressources en capital) d’améliorer l’efficacité des investissements dans la zone économique.

Parmi ces recommandations, figure celle que les investissements devraient être orientés vers les secteurs porteurs de croissance économique, ceci améliorerait significativement la productivité globale de l’économie.

Elle interpelle les pays de l’UEMOA sur la nécessité d’augmenter le niveau d’investissement dans l’éducation et la formation professionnelle afin d’améliorer qualitativement et quantitativement le capital humain dans l’Union.

Pour plus d’infos