in ,

Education au Togo : l’appui financier de la France à travers le PAREC

Au Togo, près de 94 % des enfants en âge d’être scolarisés sont désormais assis sur les bancs de l’école. Une très bonne note obtenue notamment grâce à la disparition des frais d’inscription dans l’enseignement public. Chaque année, ce sont ainsi environ 120 000 élèves supplémentaires qui rentrent en sixième.

Education, Togo, France, PAREC, Projet d’appui à la réforme des collèges, PAREC AFD, Cette généralisation de l’accès à l’école représente cependant un défi majeur pour les collèges du pays qui manquent de structures d’accueil adaptées, de supports pédagogiques et d’enseignants professionnels bien formés.

Dans un contexte de ressources limitées, le ministère de l’Éducation togolais a initié le Projet d’appui à la réforme des collèges (PAREC). Financé par une subvention de l’Agence Française de Développement (AFD) à hauteur de 8 millions d’euros, celui-ci a permis de déployer un programme d’amélioration de l’accès à l’école, de la qualité de l’enseignement et de l’équité filles-garçons au collège dans deux régions peuplées du Togo : les régions Maritime et des Plateaux.

Le PAREC en chiffres

 Entre 2014 et 2018, pas moins de 160 salles de classes ont ainsi été construites dans des collèges de zone semi-rurale, qui ont été également équipés de latrines et de points d’eau, de mobilier et de matériel pédagogique (plus de 40 000 manuels scolaires distribués) : autant d’améliorations dont les élèves sont les premiers bénéficiaires.

Ambitionnant d’agir sur toutes les dimensions de la qualité de l’enseignement, le projet PAREC a également permis de former plus de 3 000 enseignants de français et de S.V.T. au niveau national, ainsi que la totalité des directeurs d’établissement du pays, et d’entamer l’allègement des programmes scolaires.

Partenariat avec des ONG actives au Togo

Grâce aux activités de mobilisation sociale menées par les ONG Aide et Action et Plan International Togo auprès des 300 communautés des collèges publics des deux régions (Maritime et des Plateaux), celles-ci ont désormais les moyens de s’impliquer davantage dans la gouvernance de l’établissement de leurs enfants.

La scolarisation des filles

Le PAREC a enfin mis l’accent sur l’importance de la scolarisation des filles, encore trop nombreuses à devoir quitter le collège avant l’heure en raison d’une grossesse précoce non désirée ou de la charge des tâches ménagères : parents, enseignants et élèves ont été sensibilisés à la promotion de l’éducation des jeunes filles et à la lutte contre les violences basées sur le genre.

 Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de l’AFD.




Fibre Nouveaux Quartiers


Ad Canal Box
Génocide au Rwanda : une note confidentielle contredit la version française

Génocide au Rwanda : une note confidentielle contredit la version française

Sala, disparition, Nantes, Cardiff

Malgré la disparition de Sala, le FC Nantes réclame le montant du transfert à Cardiff City