La meilleure stratégie en matière d’éducation sexuelle consiste à amorcer une conversation au sujet de la sexualité dès le plus jeune âge de l’enfant et à poursuivre cette conversation au long de sa croissance. Cela permet aux parents d’éviter d’avoir une grande discussion lorsque l’enfant atteint l’adolescence, au moment où il pensera peut-être déjà tout savoir à ce sujet.

Pour parler de sexualité avec vos enfants, il est important d’expliquer les choses d’une façon compréhensible,selon l’âge et le niveau de développement.



Voici les grandes lignes de la compréhension des enfants concernant la sexualité et la reproduction à différents stades.

Lire aussi : Un homme meurt au cinéma pendant qu’il regardait un film d’horreur

Les tout-petits : de 13 à 24 mois

Les tout-petits devraient pouvoir nommer toutes les parties du corps, y compris les parties génitales. La plupart des enfants de deux ans connaissent la différence entre un homme et une femme, et habituellement, ils peuvent déterminer si une personne est de sexe masculin ou féminin. En utilisant les noms exacts des parties du corps, ils seront capables de mieux communiquer un problème de santé ou une blessure sexuelle. Cela leur permet également de comprendre que ces parties sont aussi normales que les autres. cela leur donnera confiance en eux et leur procurera une image positive de leur corps.

Les enfants devraient savoir que leur corps est privé. Il est normal qu’ils explorent leur corps en touchant leurs parties génitales, mais ils devraient comprendre les moments où cela est approprié. Ils devraient comprendre que l’identité sexuelle d’une personne n’est pas déterminée par ses parties génitales et que le genre peut être exprimé de différentes manières.

Lire aussi : Ce qu’il faut savoir sur l’addiction aux jeux d’argent

Les enfants d’âge préscolaire : de deux à quatre ans

La plupart des enfants d’âge préscolaire sont capables de comprendre les principes fondamentaux de la reproduction. Selon leur degré de compréhension et d’intérêt, il est bien de leur raconter l’histoire de leur naissance et leur dire que ce n’est pas la seule manière de fonder une famille. Ne pensez pas que vous devez tout leur expliquer en même temps. Les enfants plus jeunes s’intéressent davantage à la grossesse et aux bébés qu’à l’acte sexuel.

Ces enfants d’âge préscolaire devraient comprendre que leur corps leur est propre et savoir que personne n’a le droit de le toucher sans leur autorisation. Ils devraient savoir que d’autres personnes peuvent les toucher, mais uniquement de certaines façons. Et personne ne devrait demander à toucher leurs parties génitales, à moins qu’il ne s’agisse de leurs parents ou de fournisseurs de soins. S’ils font la distinction entre ce qui est approprié et ce qui ne l’est pas, ils seront plus enclins à vous dire s’ils sont victimes d’une agression sexuelle. Ils devraient aussi savoir à quel moment la nudité est appropriée.

Lire aussi : Les prévisions météo de votre smartphone, sont-elles fiables ?

Enfants d’âge scolaire : de cinq à huit ans

Ces enfants devraient avoir une compréhension du fait que certaines personnes sont hétérosexuelles, homosexuelles ou bisexuelles, et qu’il existe une palette d’expressions du genre. Ils devraient aussi savoir que le genre n’est pas déterminé par les parties génitales d’une personne. Ils devraient également connaître le rôle de la sexualité dans les relations.

Ils devraient connaître les conventions sociales essentielles de l’intimité, de la nudité et du respect des autres dans les relations. La majorité des enfants ont commencé à explorer leur corps à cet âge. Donc, ils devraient comprendre que même si cela est normal, il s’agit d’une activité privée.

Il est bien d’apprendre aux enfants comment utiliser un ordinateur et des appareils mobiles en toute sécurité. Les enfants de cette tranche d’âge devraient commencer leur apprentissage de l’intimité, de la nudité et du respect des autres dans le contexte numérique. Ils doivent avoir conscience des règles quant aux échanges avec des étrangers et au partage de photos en ligne. Aussi, ils doivent savoir comment faire face à une situation inconfortable.

Il convient d’enseigner aux enfants les principes fondamentaux de la puberté vers la fin de cette tranche d’âge, étant donné qu’un certain nombre d’enfants entreront dans la puberté avant l’âge de 10 ans. Non seulement ils devraient se familiariser avec les changements qu’ils vont vivre, mais aussi avec d’autres corps. 

Les garçons et les filles ne devraient pas recevoir une éducation distincte. Ils faut qu’ils connaissent également l’importance de l’hygiène et des soins personnels à la puberté. En abordant ces questions très tôt, vous les préparerez aux changements qui vont survenir durant la puberté, et ils seront ainsi rassurés sur le fait que ces changements sont normaux et sains.

Lire aussi : Tech : Whatsapp sera-t-elle bientôt payante ?

Préadolescence : de neuf à douze ans

En plus d’insister sur tous les aspects précités qu’ils ont déjà appris, les prés adolescents devraient être sensibilisés aux pratiques sexuelles sûres et aux méthodes de contraception. Aussi ils devraient disposer de renseignements de base au sujet de la grossesse et des infections sexuellement transmissibles (IST). Savoir que le fait d’être un adolescent ne veut pas dire qu’ils doivent être sexuellement actifs est important.

Les prés adolescents devraient comprendre les fondements tant d’une relation positive que d’une relation négative. Ils devraient maintenant connaître assez bien la sécurité sur Internet, y compris l’intimidation et les sextos. Ils devraient connaître les risques liés au partage de photos de nudité ou sexuellement explicites d’eux ou de leurs camarades.

Ils devraient aussi comprendre en quoi les médias influencent la perception des personnes à l’égard de leur corps. Et ils doivent pouvoir exercer leur pensée critique quant à la manière dont la sexualité est dépeinte dans les médias. Somme toute, ils devraient être en mesure de juger si les représentations du sexe et de la sexualité sont vraies ou fausses, réalistes ou non, et si elles sont positives ou négatives.

Lire aussi : Android met en garde contre BianLian, un malware qui espionne votre smartphone

La connaissance des enfants en matière de reproduction ​chez l’homme devrait être approfondie. Celle-ci pourrait inclure le rôle des rapports sexuels, mais ils devraient également savoir qu’il existe d’autres moyens de reproduction. Cette information pourrait être intégrée aux discussions liées à la puberté.