Mardi, en pleine audience, l’ex-homme fort égyptien s’est écroulé après un malaise avant d’être emmené d’urgence dans un hôpital où il a tiré sa révérence.

Selon son avocat, Abdelmoneim Abdel Maksoud, il a été enterré à Medinat Nasr, dans l’est du Caire, en présence de sa famille. La prière funèbre a été faite à l’hôpital de la prison de Tora où il avait été déclaré mort lundi.



La mort subite de l’ex Président après six ans de détention suscite de nombreuses interrogations.

Si la télévision nationale évoquait lundi « d’un arrêt cardiaque », après une audition au tribunal du Caire, plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer les conditions difficiles de l’ex dirigeant pendant sa détention.

Lire aussi Ligue 1 : bonne note pour le Togolais Matthieu Dossevi à Toulouse

Selon ses proches, il était malade depuis plusieurs mois sans avoir bénéficié d’un traitement médical.

Une commission du Parlement britannique a dénoncé des conditions de détention jugées inhumaines, expliquant qu’il passait 23 h isolé dans sa cellule.

Le bureau des droits de l’Homme de l’ONU a réclamé pour sa part une enquête “minutieuse et indépendante”.

Avec Koaci