Élection d’une femme maire de la capitale : le Togo fait mieux que le Sénégal

Soham El Wardini s’est révélée comme première femme maire au Sénégal. Le 29 septembre dernier, elle a été élue avec 64 voix sur 88 suffrages exprimés, contre ses adversaires Moussa Sy (13 voix) et Banda Diop (11voix).

Soham El Wardini, nouvelle maire de Dakar

Agée de 65 ans, cette dernière, succède à son patron, Khalifa Sall, ancien maire de Dakar, dont elle était l’adjointe.

Dès son élection, la nouvelle maire qui souhaite poursuivre les travaux de son prédécesseur, a eu à rassurer ses collaborateurs. « Les équipes vont rester inchangées. Nous allons terminer les projets commencés. L’essentiel, c’est de nous remettre au travail et de rester unis. Je vous assure que le combat continue », soutient-elle.

Soham El Wardini, s’engage à faire de la propriété de Dakar, sa préoccupation majeure. « Je ne veux plus que Dakar soit citée parmi les villes les plus sales au monde. Elle mérite tous les sacrifices », estime, t-elle.

Marie Madoé Sivomey, maire, Togo, Lomé
Marie Madoé Sivomey

Fait notable, si le Sénégal a la première femme Maire de son histoire, et de surcroit dans sa capitale, le Togo peut se réjouir d’avoir fait mieux et plus tôt. Déjà en 1967, les Togolais élisaient leur première femme maire de la capitale, Mme Marie Madoé Sivomey qui a pendant sept ans (du 24 juillet 1967 au 17 mai 1974) dirigé la délégation spéciale la commune de Lomé.

Plus d'articles
Togo : de nouvelles prisons en projet de construction