>

Elizabeth Holmes : la fondatrice de Theranos condamnée à 11 ans de prison !

Partager l'article sur :

Elizabeth Holmes, qui a été décrite par Forbes comme l’une des plus riches milliardaires autodidactes d’Amérique, a été condamnée à 11 ans et 3 mois de prison pour fraude.

Bien qu’elle soit actuellement enceinte de son deuxième enfant.

Le vendredi 18 novembre, un juge fédéral a incarcéré la fondatrice de Theranos pour avoir escroqué les investisseurs de sa défunte startup de tests sanguins, évaluée à 9 milliards de dollars.

La fondatrice de l’entreprise de technologie de la santé Theranos, qui valait à un moment donné 4,5 milliards de dollars, a été saluée comme un génie sur le point de changer le secteur de la santé.

Elle a depuis été démasquée comme une fraudeuse qui a trompé des investisseurs de la Silicon Valley, dont le magnat des médias Rupert Murdock, pour qu’ils financent sa start up avec de fausses promesses.

Son entreprise a acquis une notoriété mondiale en 2013 après avoir affirmé avoir inventé un kit d’analyse sanguine révolutionnaire qui ne nécessitait que de petites quantités de sang et donnait des résultats précis en 20 minutes seulement.

Il s’avère que tout n’était que mensonges et que sa société était un canular utilisé pour escroquer les investisseurs, selon les procureurs lors de son procès. Certains investisseurs l’ont dénoncée au FBI après qu’elle n’a pas montré à quoi avait servi leur argent.

Après une enquête approfondie, elle a été arrêtée pour fraude. Ses avocats souhaitaient qu’elle ne soit condamnée qu’à 18 mois de prison, mais l’accusation a déclaré que son arrogance et son refus de reconnaître ses torts tout au long du procès lui valaient 15 ans de prison.

Le juge lui a donné raison et l’a condamnée à 11 ans de prison. Il lui a également été demandé de restituer 121 millions de dollars aux investisseurs.

Avant de prononcer la sentence, M. Davila a qualifié l’affaire de “troublante à bien des égards”, s’interrogeant sur les raisons qui ont poussé Mme Holmes, une entrepreneuse “brillante”, à donner une fausse image de sa société aux investisseurs.

« Il s’agit d’une affaire de fraude dans laquelle une entreprise passionnante a été lancée avec de grands espoirs, mais qui a été anéantie par des contre-vérités, de fausses déclarations, de l’orgueil démesuré et des mensonges », a déclaré le juge.

Mme Holmes, vêtue d’un chemisier sombre et d’une jupe noire, a étreint ses parents et son compagnon après le prononcé de la sentence.